Cet article a été publié le: 23/06/21 14:02 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Près de 700 millions de FCFA pour former 1 150 femmes dans le secteur de l’énergie

Abidjan, 23 juin 2021 (AIP)- Une coalition de trois organisations internationales a lancé, lundi 21 juin 2021, un programme innovant de création d’opportunités d’emploi pour 1 150 Ivoiriennes dans le secteur de l’énergie pour remédier au déséquilibre entre les sexes dans le secteur énergétique et améliorer l’accès à l’énergie pour les communautés marginalisées.

Baptisé « Projet de renforcement des opportunités pour les jeunes femmes » ce programme est mené par Schneider Electric et sa Fondation, la Fondation Mastercard et l’Agence américaine pour le développement international (USAID), annonce un communiqué dont l’AIP a eu copie mercredi 23 juin 2021.

Les 1 150 femmes suivront une formation de six mois qui leur permettra d’acquérir les compétences nécessaires pour être employées en tant que commerciales, électriciennes professionnelles et techniciennes et leur permettra de contribuer à l’objectif national du pays d’universaliser l’accès à l’énergie d’ici 2025.

La formation abordera également les obstacles liés au genre qui empêchent les femmes de participer à une industrie majoritairement dominée par les hommes et offrira une composante d’entrepreneuriat pour les aider à accéder au marché du travail.

« Cette initiative concerne l’égalité et l’amélioration de la vie des jeunes femmes. Mieux, il s’agit de la reconnaissance du fait que la diversité sous toutes ses formes est essentielle pour stimuler l’innovation et apporter de nouvelles façons de penser pour résoudre de vieux problèmes », a déclaré la directrice régionale Afrique de l’Ouest, du Centre et du Nord de la Fondation Mastercard, Nathalie Akon Gabala.

« Je suis convaincue que les 1150 femmes auront non seulement un impact significatif sur le secteur de l’énergie, mais qu’elles apporteront également des changements significatifs au sein de leurs communautés respectives », a-t-elle souligné.

Le secteur énergétique de la Côte d’Ivoire se développe à un rythme rapide. L’économie du pays aura besoin de 6 000 MW d’ici 2030, soit 50 % de plus que la capacité actuelle du pays. Le pays cherche également à jouer un rôle dans la région élargie de l’Afrique de l’Ouest, en exportant de l’énergie vers ses voisins.

Pour l’ambassadeur des États-Unis en Côte d’Ivoire, Richard Bell, « l’augmentation des opportunités d’emploi pour les femmes est une victoire pour les femmes et une victoire pour l’économie ivoirienne (…) Les données internationales confirment que l’efficacité organisationnelle augmente lorsque les femmes sont significativement représentées ».

La Côte d’Ivoire enregistre près de 94 % des habitants connectés au réseau électrique.

Pour le président du cluster Afrique francophone et îles de Schneider Electric, Laurent Roussel, « bien que cela soit en soi une réalisation importante, nous devons veiller à ce que davantage de femmes soient impliquées dans l’industrie afin que la moitié de la population du pays ait son mot à dire sur la politique énergétique, la tarification et l’accès aux questions liées à l’énergie ».

Cette initiative qui comprendra l’extension du programme de formation à un nouveau centre de formation situé dans la ville de Ferkessédougou, fait suite à une précédente, pour la formation de 1 250 électriciens, dont 60 % de femmes, dans quatre centres de formation professionnelle à travers la Côte d’Ivoire sur une période de cinq ans.

(AIP)

aaa/ask