Cet article a été publié le: 11/12/20 1:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Près de cinq tonnes de médicaments prohibés incinérés par la gendarmerie à Bouaké

Bouaké, 10 déc 2020 (AIP)- La cellule anti-drogue de la gendarmerie de Bouaké a procédé jeudi 10 décembre 2020 à l’incinération de près de cinq tonnes de médicaments prohibés saisis le 10 octobre 2020.

« Le samedi 10 octobre dernier, les éléments de l’escadron, de la compagnie, de la force STAG et de la cellule anti-drogue ont mené une opération derrière la cité CIDT. Au cours de la battue nous avons trouvé 4,5 tonnes de médicaments prohibés dans une maison inachevée. C’est cette importante saisie que nous incinérons ce matin », a indiqué le chef de la cellule anti-drogue, Capitaine Ambeu Bouaffon.

Ce dernier a déploré quelques difficultés d’ordre matériel, notamment, le manque de moyens de mobilité et de matériels didactiques qui inhibe l’action de l’unité dont il a la charge. « Malgré ces difficultés, la cellule anti-drogue reste déterminée à poursuivre sa mission », a-t-il rassuré, appelant à une franche collaboration des populations pour leur permettre d’être plus efficaces.

Le commandant adjoint de la 3e légion de gendarmerie territoriale de Bouaké, Lieutenant-colonel Bekay Amon Claude, et le secrétaire général de la préfecture de région de Bouaké, Katou Bony Francis, ont tour à tour félicité les éléments de la cellule anti-drogue et des autres unités de la gendarmerie pour cette grosse prise en dépit des difficultés relevées.

Ils leur ont demandé de poursuivre leurs efforts afin de décourager les trafiquants de médicaments prohibés et de drogue dont l’activité illicite nuit dangereusement à la vie des populations, notamment, des jeunes.

(AIP)

rkk