Cet article a été publié le: 20/10/20 19:44 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Assoa Adou demande l’ouverture d’un dialogue inclusif entre les partis

Abidjan, 20 oct 2020 (AIP) –  Le secrétaire général de la tendance du  Font populaire ivoirien proche de Laurent Gbagbo, Dr Assoa Adou, demande l’ouverture d’un dialogue inclusif entre le gouvernement et les partis de l’opposition sur les points de désaccord liés à l’organisation de l’élection présidentielle.

” Le FPI demande l’arrêt du processus électoral, le report de l’élection présidentielle et l’ouverture d’un dialogue inclusif entre toutes les partis prenantes”, a déclaré, mardi 20 octobre 2020, à Abidjan, Dr Assoa Adou, lors d’une conférence au siège de ce parti politique. ” Venez, nous allons discuter “, a affirmé Dr Assoa, qui a rappelé que son parti est favorable à la paix.

Ce proche de Laurent Gbagbo a, également, déploré l’appel de la mission de suivi de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à l’opposition de suspendre son mot d’ordre de désobéissance civile en participant au scrutin présidentiel d’octobre 2020.

Pour Assoa Adou, l’institution régionale a légitimé la candidature à un nouveau mandat, du candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Alassane Ouattara. Elle a ignoré la non application par le président ivoirien des ordonnances prononcées par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) sur l’inscription des candidats Laurent Gbagbo et Soro Guillaume sur la liste électorale.

” Vous ne rendez pas service à l’Afrique. Il s’agit d’une lutte pour la démocratie en C$ôte d’Ivoire”, a-t-il dit, après avoir condamné les  conflits  interethniques et communautaires en invitant les populations  à l’entente et à la cohésion sociale.

(AIP)

nmfa/fmo