Cet article a été publié le: 30/10/20 13:35 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : l’UA s’imprègne du dispositif du CNDH pour préserver les droits de l’homme

Abidjan, 30 oct 2020 (AIP)- La mission électorale d’observation de l’Union africaine dans le cadre de l’élection présidentielle du 31 octobre s’est imprégnée, vendredi 30 octobre 2020, à Abidjan, du dispositif mis en place par le conseil national des droits de l’homme (CNDH) pour préserver les droits de l’homme durant le processus électoral.

“Notre mission auprès du CNDH était pour voir les prévisions, les dispositions qu’il a prises dans le cadre de ces élections, et nous avons été vraiment très satisfaits des dispositions qu’a prises sa présidente, et par la grâce de Dieu, nous pensons que les choses vont bien se passer”, a déclaré le chef de mission de l’UA, Dileita Mohamed.

La délégation de l’UA prend contact avec les différentes institutions en charge des élections, des droits de l’homme, de la sécurité, de l’administration “pour pouvoir interagir avec l’ensemble pour voir comment ces élections pour lesquelles nous sommes tous mobilisés puissent se passer dans de bonnes conditions”, a-t-il poursuivi, ajoutant que toute la communauté internationale est mobilisée pour ces élections.

“On a foi que les choses se passeront bien, car les populations ivoiriennes n’ont pas envie de retomber dans les travers de la crise de 2010”, a déclaré la présidente du CNDH, Namizata Sangaré, car depuis deux ans, le CNDH travaille à ce que le processus électoral se déroule bien, et “nous avons effectué beaucoup d’actions pour que 2020 n’accouche pas de 2010”.

Le CNDH, selon Mme Sangaré, déploiera 1500 observateurs sur l’ensemble du territoire dont 190 pour la ville d’Abidjan pour le scrutin présidentiel du 31 octobre.

Le Conseil constitutionnel a retenu quatre candidats pour l’élection présidentielle du  31 octobre 2020, à savoir le président sortant Alassane Ouattara du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti au pouvoir), Henri Konan Bédié (Parti démocratique de Côte d’Ivoire, PDCI), Pascal Affi du Front populaire ivoirien (FPI) et Kouadio Konan Bertin (Indépendant).

(AIP)

gak/ask