Cet article a été publié le: 17/09/21 15:53 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Quarante-trois policiers et gendarmes seront jugés pour racket à la prochaine rentrée judiciaire

Abidjan, 17 sept 2021 (AIP) – Quarante-trois dossiers des membres des forces de l’ordre, en l’occurrence des policiers et gendarmes, seront jugés par le tribunal militaire pour racket lors de la prochaine rentrée judiciaire, à Abidjan.

Cette information a été livrée par le ministre de la Promotion de la Bonne gouvernance, du Renforcement des capacités et de la Lutte contre la corruption, Zoro Epiphane Ballo, vendredi 17 septembre 2021, à Abidjan, lors d’une conférence de presse conjointe avec le  Commissaire du gouvernement, le Contre-Amiral, Ange Kessy Bernard.

Ces interpellations pour des jugements s’inscrivent, dans le cadre de l’engagement pris par le Ministre Zoro Epiphane Ballo, de démanteler tous les actes de corruption dans les services publics à fort soupçon de corruption par la conduite d’opérations de vérification dénommées “Coup de poing”.

Aucun département de l’administration des services publics ne sera épargné par ces opérations, a-t-il insisté. Cette démarche vise à réduire le racket des forces de l’ordre. Une pratique considérée comme l’une des formes de corruption les plus pernicieuses, en faisant en sorte que les corrompus et les potentiels corrompus soient appréhendés, selon le ministre Zoro Epiphane Ballo.

Pour le Contre-Amiral, les éléments des forces de sécurité et de défense doivent donner l’exemple. « Nous luttons pour que ceux qui rackettent soient sanctionnés et que leurs cas servent d’exemples aux autres », a-t-il affirmé. précisant sa volonté de mener une politique de répression, de « tolérance zéro », pour ceux coupables de ce type d’infraction.

Des secteurs d’activités sont concernés par cette lutte contre la corruption, dont le transport avec pots de vin décelés à la Société ivoirienne de contrôles techniques automobiles et industriels (SICTA), les extorsions de fonds sur les voies lors du convoyage de marchandises, dans les secteurs de l’éducation, la santé et la justice, avait annoncé, mercredi 15 septembre 2021, le Ministre Zoro, lors d’un point presse.

(AIP)

nmfa/fmo