Cet article a été publié le: 20/12/20 15:44 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Quelque 204 immigrés clandestins interceptés dans la région du Bounkani

Bouna, 20 déc 2020 (AIP)- Quelque 204 immigrés clandestins ont été interceptés par la gendarmerie dans la nuit du 7 au 8 décembre 2020 dans la région du Bounkani et refoulés hors du territoire ivoirien pour violation de la mesure de fermeture des frontières décrétée dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Malgré la fermeture des frontières, trois groupes d’immigrés sont entrés frauduleusement en Côte d’Ivoire par des pistes broussailleuses à la frontière avec le Burkina Faso, dans la localité de Koguienou, dans le département de Doropo.

Le premier groupe, composé de 90 ressortissants étrangers à savoir 56 hommes, 15 femmes et 19 enfants a été intercepté le 8 décembre à 4h du matin au corridor de Koutouba à 75 km au Sud de Bouna. Ils étaient à bord d’un car d’une compagnie ivoirienne de transport et se rendaient à Abidjan.

Le deuxième groupe comprenant 14 personnes a été épinglé le même jour vers 11 h dans l’Indenié notamment au corridor Sud de la ville d’Abengourou. Ils ont indiqué avoir franchi la frontière vers 2 heures du matin dans la zone de Doropo, dans la région du Bounkani. Ils ont été reconduits à Bouna.

Le troisième groupe est lui, fort de 100 ressortissants étrangers en provenance des pays de la sous-région. Ces derniers ont été surpris le 7 décembre à 23 heures dans plusieurs tricycles à la lisière de la frontière ivoirienne non loin de la localité de Koguienou, dans le département de Doropo.

Ces 204 immigrés ont tous été regroupés le 09 décembre à Doropo d’où ils ont été progressivement refoulés à bord de tricycles en présence des autorités sécuritaires.

(AIP)

on/ask