Cet article a été publié le: 29/07/21 13:49 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Réflexion autour d’un projet pour renforcer la résilience des Grands ponts face aux effets du changement climatique

Dabou, 29 juil 2021 (AIP)- Les techniciens du conseil régional et les représentants des directions régionales et départementales des principaux secteurs concernés par les changements climatiques ont pris part du 28 au 29 juillet à un atelier de renforcement de capacités sur le thème :  “Intégration des enjeux d’adaptation dans la planification et la budgétisation locale en Côte d’Ivoire.

L’atelier, organisé par le conseil régional des Grands ponts, s’inscrit dans le cadre du projet « Adapt’action » porté par le ministère de l’Environnement et Développement durable sur un financement de l’Agence française de développement (AFD) et piloté par les experts du groupe baastle, un cabinet international basé en Belgique qui accompagne la Côte d’Ivoire dans la révision de sa contribution déterminée au niveau national pour les changements climatiques.

Selon le consultant formateur pour ledit cabinet, Paul Edouard Amichia, les actions d’adaptations pour renforcer la résilience des populations et territoires sont le fruit d’une réflexion collective de toutes les parties et secteurs d’activités concernés par les changements climatiques.

Plusieurs modules ont été abordés, à savoir la connaissance générale du phénomène des changements climatiques dus aux émissions des gaz à effet de serre,  la manifestation des changements climatiques au niveau national et surtout régional, des solutions proposées pour s’adapter et la prise en compte budgétisé de nouveaux éléments qui modifient notre modèle de développement.

Pour M. Amichia, l’enjeu de toutes ces mesures d’adaptation est d’accorder une plus grande implication des collectivités territoriales dans les solutions pour la révision nationale des engagements pris à Paris 2015 sur le climat en vue de diminuer les rejets de gaz à effet de serre pour augmenter la résilience des populations et des territoires.

Une brève présentation des propositions de solutions a été faite aux élus du conseil régional le dernier jour de l’atelier, a indiqué le consultant formateur du cabinet baastle.

(AIP)

bec/fmo