Cet article a été publié le: 27/01/22 15:46 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Remise des cartes de la CIJP 2022

Abidjan, 27 jan 2022 (AIP)- La Commission paritaire d’attribution de la carte d’identité de journaliste professionnel et de professionnel de la communication (CIJP) a procédé, jeudi 27 janvier 2022, à la maison de la presse à Abidjan à la remise des cartes des journalistes au titre de l’année 2022.

La remise symbolique de ces cartes à quelques dix journalistes a été faite par le directeur de cabinet du ministère de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Jean Martial Adou. La carte de l’ex journaliste sportif à la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), Benson Pierre Aka, décédé, samedi 08 janvier 2022, a été remise à titre posthume à son épouse.

Le représentant du ministre de la Communication a invité la CIJP à s’engager “résolument dans la modernisation et la digitalisation de toute procédure de délivrance des cartes, de l’enrôlement à la délibération, afin d’alléger leurs tâches”.

“Le ministère rendra fonctionnel, dans les meilleurs délais, la plateforme pour l’ensemble des journalistes professionnels et des professionnels de la communication”, a-t-il rassuré, les exhortant à intensifier la vulgarisation et la promotion de la carte CIJP et “se montrer dignes” de cette carte qui leur confère des droits ainsi que d’exercer leurs activités dans le respect.

Selon le président du CIJP, Vamara Coulibaly, pour cette édition 2022, la commission a ouvert une session ordinaire de délivrance des cartes du 12 octobre 2021 au 4 janvier 2022.  A l’issue de cette phase, le secrétariat de la commission a enregistré 1009 demandes d’attribution et de renouvellement des cartes de journalistes professionnels et de professionnels de la communication.

“Sur ces 1009 demandes examinées, la commission a validé les dossiers de 959 postulants, les 50 autres n’ont pu obtenir la carte pour divers motifs notamment, défaut de diplômes ou d’expériences », a-t-il relevé, précisant que cette carte pourrait être retirée en cas de fraude.

Le président de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Jean Claude Coulibaly, a expliqué que la CIJP est “un document d’une haute importance”, en ce qu’elle certifie la qualité de journaliste professionnel à son détenteur, afin d’”établir une distinction entre les imposteurs et le professionnel”. Il a exhorté les détenteurs de cette “carte précieuse” à en faire bon usage.

La carte CIJP a été instituée à la demande des journalistes professionnels, afin d’assurer la protection de leur métier.

(AIP)

ad/ask