Cet article a été publié le: 23/09/22 12:02 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Renforcement des capacités des membres du comité de veille et de suivi de la cohésion sociale de Dimbokro

Dimbokro, 23 sept 2022 (AIP) – « Le Médiateur de la République », en collaboration avec la délégation du N’zi, Iffou et Moronou, a renforcé les capacités des membres du comité de veille et de suivi de la cohésion sociale du département de Dimbokro, un organe relais, lors d’un atelier présidé par la secrétaire générale de l’institution, Haddad N’guessan Zékré Suzanne, mercredi 21 septembre 2022, en présence du préfet de région, Coulibaly Yahaya, à Dimbokro.

Les comités, composés de représentants des différentes communautés et couches sociales, sont des relais de l’institution. Ils ont pour rôle de l’alerter sur tout indice d’atteinte à la cohésion sociale et de l’accompagner dans les actions de prévention et de gestion des conflits.

Les membres du comité de veille ont été outillés sur leurs missions de prévention et d’appui à la gestion des conflits. Ils ont été également instruits sur les méthodes qui permettent d’adresser efficacement toutes les situations d’atteinte à la cohésion sociale et de réduire le nombre croissant de conflits notamment de chefferie, litiges fonciers et d’élections, a expliqué Mme N’guessan Zékré.

Il s’est agi, entre autres, d’informer les participants sur les missions, l’organisation et le fonctionnement de l’Institution « Le Médiateur de la République », de les sensibiliser sur les missions des comités de veille et les règles d’éthique à observer tout en les formant sur les mécanismes de prévention et de gestion pacifique des conflits.

Les comités de veille sont un maillon essentiel et une base solide pour le renforcement de la paix et de la cohésion sociale, a relevé la secrétaire générale. Elle a révélé que Dimbokro constitue la première étape d’une formation qui va s’étendre aux 126 comités de veille à travers tout le pays.

Ces formations sont inscrites au plan stratégique de développement 2021-2023 dont l’institution s’est doté le 22 juin 2021, lors d’un conseil de médiation à Yamoussoukro.

Plusieurs thématiques dont « les comités de veille et de suivi de la cohésion sociale : missions, fonctionnement et règles d’éthique », « le système d’alerte précoce », et « la gestion des rumeurs et des discours de haine » ont été développés au cours de l’atelier ».

(AIP)

ik/ask