Cet article a été publié le: 15/03/21 12:56 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Résoudre la problématique des ordures pour donner fière allure à Agboville (Reportage)

Agboville, mars 2021 (AIP)- Située à 80 km de la capitale économique(Abidjan) à vol d’oiseau, et à seulement 30 km du grand-Abidjan par rapport à la ville d’Azaguié, partie intégrante de cette nouvelle entité administrative, Agboville aspire à être une ville propre, émergente, une destination qui compte en Côte d’Ivoire et au-delà, en termes de commodités touristiques et environnementales. Cette ambition légitime devra toutefois s’accommoder d’une identité environnementale marquée par la salubrité à l’aboutissement de laquelle s’attellent les autorités municipales locales..

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Agoville pouvait s’enorgueillir d’être le berceau de la Côte d’Ivoire moderne, puisque, révèle-t-on, Félix Houphouët-Boigny et ses compagnons ont séjourné à Aboudé, pour porter sur les fonts baptismaux le parti démocratique de Côte d’Ivoire, affilié au Rassemblement démocratique africain. Cependant, son Talon d’Achille est l’insalubrité dans laquelle elle demeure malgré les efforts du maire N’cho Acho Albert et de son équipe dont le défi aujourd’hui est de donner fière allure à la ville, en s’attelant à présent à la doter d’un hôtel de ville et d’un marché. La joie des populations fut tout simplement de courte durée suite à une opération de salubrité d’urgence menée en janvier dernier par la mairie, car les ordures ont refait surface dans les rues quelques jours seulement après cette opération.

Dame Christiane N’guessan, tenant une boutique à proximité d’un dépôt d’ordures au quartier Amakébou-lavage, ne décolère pas, parce qu’elle estime que la cohabitation permanente avec les ordures est de nature à fragiliser la santé des populations. Mme Komenan Nadège, tenancière de maquis, renchérit et affirme que la situation des ordures ménagères à Agboville crée beaucoup de désagréments à tout le monde et particulièrement aux opérateurs économiques comme elle. ‘’Nous baignons, avoue-t-elle, dans un environnement totalement insalubre qui nous fait perdre des clients. Mais malgré cela les agents de la mairie et de l’Institut d’hygiène nous visitent pour ce que vous savez’’. Elle conclut tout en proposant que les ordures soient enlevées régulièrement avec la multiplication des dépôts dans la ville.

Du côté de la mairie l’on estime que le ramassage des ordures ménagères se fait avec les moyens de bord, puis pendant que le service technique fait le tour de la commune pour s’attaquer à d’autres dépôts sauvages, l’on a comme l’impression que rien n’est fait. Parce que c’est tous les jours , mêmes fériés que les ménages produisent des ordures. Par ailleurs, les autorités municipales pointent un doigt accusateur sur la population qui en plus de connaître une croissance exponentielle, donne dans l’indiscipline en matière de gestion des ordures en question.

Mais tous ces efforts de développement entrepris avec l’appui du gouvernement seraient insuffisants tant que la population qui ne cesse de croître (plus de 66.000 habitants) selon les derniers chiffres de recensement, serait peu encline à s’auto-discipliner dans la gestion des ordures ménagères. Car en jetant ça et là avec une désinvolture déconcertante les ordures là où il ne faut pas, et parfois même sur la chaussée, elle ne réalise pas toujours qu’elle est auteure de l’aggravation du niveau d’insalubrité et contribue ainsi à rendre plus difficile le travail du service technique de la mairie.

Pour le Secrétaire général de la mairie, Salé Bernadin, il y a eu certes une recrudescence des dépôts sauvages en début d’année du fait des pannes enregistrées au niveau du matériel technique, notamment de la benne chargeuse et des deux tracteurs de ramassage qu’il fallait réparer à hauteur de huit millions de francs CFA. A cela s’ajoute  l’acquisition par la mairie d’un espace de 10 ha situé sur l’ancienne route de Rubino pour servir de décharge et l’acquisition  pour cette année 2021 d’une autre benne de ramassage des ordures..

(AIP)

yy/ask

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.