Cet article a été publié le: 1/08/22 18:11 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Ressources animales et halieutiques: Patrick Achi lance le programme PSTACI à Bouaké

Bouaké, 1er août 2022 (AIP)- Le Premier Ministre Patrick Achi a procédé lundi 1er août 2022 au lancement officiel de la phase pilote du Programme stratégique de transformation de l’aquaculture en Côte d’Ivoire (PSTACI) sur le site de la station piscicole de la Loka situé à environ 25 km à l’Ouest de Bouaké sur l’axe Bouaké-Béoumi.

Ce Programme, mis en place par le gouvernement ivoirien en février 2022 pour une durée de cinq ans renouvelables, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme ‘’Côte d’Ivoire Solidaire’’ en lien avec la Politique nationale de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture (PONADEPA) qui est le cadre cohérent de programmation des investissements publics et privés dans le secteur des ressources animales et halieutiques.

Le PSTACI devrait permettre de réduire significativement les importations, qui représentaient 90% de la consommation nationale en 2017, et atteindre l’autosuffisance alimentaire dans ce domaine. De façon concrète, il devrait permettre de combler le déficit de la Côte d’Ivoire en produits halieutiques par la production d’environ 500 000 tonnes de poisson à l’horizon 2030, avec une chaîne de valeurs estimée à 825 milliards de FCFA

« A l’horizon 2030, grâce à la méthode du PSTACI, notre pays ambitionne de produire plus de 500 000 tonnes de poissons, gagnant ainsi sa pleine souveraineté alimentaire, c’est-à-dire, son auto-suffisance totale en produits halieutiques, pour une chaîne de valeur à environ 825 milliards FCFA », a révélé le chef du gouvernement.

Ce programme permettra également de stimuler l’investissement dans le secteur aquacole et la création d’emplois pour les femmes et les jeunes. Dans sa phase pilote, avec l’appui d’experts nationaux et internationaux, deux sites ont été retenus. Il s’agit de l’école de spécialisation en pisciculture et pêche continentale de Koubi (Tiébissou) et de la station piscicole de la Loka (Bouaké).

Patrick Achi a saisi l’occasion de cette cérémonie de lancement officiel du PSTACI pour saluer la contribution de tous les acteurs actuels de l’aquaculture et ceux de la formation professionnelle tout en souhaitant qu’ils s’approprient pleinement ce programme afin d’en garantir son succès et d’entrainer à leurs côtés, dans l’aventure de l’agriculture en Côte d’Ivoire, une dynamique d’entrepreneuriat puissante venant du secteur privé.

Il a dit pouvoir compter sur l’ensemble des acteurs du ministère de l’agriculture et du développement rural, du ministère des ressources animales et halieutiques et du ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle pour la réussite de ce projet. Il a également salué les efforts de l’unité de gestion du PSTACI et des partenaires techniques et financiers et « celui des experts venus, notamment, d’Asie pour insuffler une nouvelle dynamique dans les méthodes de production ».

(AIP)

rkk