Cet article a été publié le: 5/07/21 16:40 GMT

Côte d’Ivoire -AIP/ Réunion de haut niveau des dirigeants africains pour une reconstitution ambitieuse des ressources de IDA20 à Abidjan

Abidjan, 05 juil 2021 (AIP) – Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, en collaboration avec le Groupe de la Banque mondiale, accueille une réunion de haut niveau des dirigeants africains, jeudi 15 juillet 2021, à Abidjan, sur l’importance d’une 20ème reconstitution ambitieuse et substantielle des ressources de l’Association internationale de développement (IDA20).

Cette réunion de haut portée économique fait suite à l’appel lancé par les dirigeants africains, lors du Sommet sur le financement des économies africaines à Paris en mai, pour un soutien renforcé dans l’objectif de soutenir une reprise verte et résiliente de leurs économies.

Les discussions permettront d’identifier les priorités clés pour le financement en Afrique, et de défendre une politique et des contributions plus importantes pour la reconstitution ambitieuse des ressources de l’IDA20, selon le communiqué de la Présidence.

La reconstitution soutiendra une relance résiliente à la crise économique du COVID-19 et aidera le continent à poursuivre sa transformation économique. ” Compte tenu des effets dévastateurs de la pandémie, un soutien continu de la Banque mondiale, en particulier de l’IDA, est essentiel pour aider les pays africains à répondre à leurs besoins de financement, déjà élevés avant la pandémie”, souligne ce communiqué.

Les chefs d’État africains des 21 pays dont Angola, Cameroun, Éthiopie, Ghana, Nigeria, République Démocratique du Congo, seront présents à cette rencontre importante. L’Afrique est le plus grand bénéficiaire de l’IDA avec 39 pays et a fait des efforts importants en vue d’améliorer ses indicateurs de développement tout au long des six décennies de partenariat avec la Banque mondiale.

L’IDA est l’une des plus importantes sources de financement pour lutter contre l’extrême pauvreté dans les pays aux revenus les plus faibles du monde. Elle accorde des prêts et des subventions à taux zéro ou faible à ces pays pour des projets et des programmes qui stimulent la croissance économique, renforcent la résilience et améliorent la vie des pauvres dans le monde.

Depuis 1960, l’IDA a fourni environ 422 milliards de dollars US pour des investissements dans 114 pays, en tant qu’institution du Groupe de la Banque Mondiale.

(AIP)

nmfa/fmo