Cet article a été publié le: 19/08/22 7:51 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ REVUE DE PRESSE: La création d’un parti attribué à Simone Gbagbo et l’affaire des 49 soldats détenus au Mali à la Une

Abidjan, 19 août 2022 (AIP)- Des journaux consacrent leurs Unes, vendredi 19 août 2022, à la création d’un nouveau parti politique par l’ex-Première dame, Simone Gbagbo et l’affaire 49 soldats ivoiriens détenus au Mali.

« Après plusieurs mois de suspense, Simone Gbagbo : Enfin, le divorce. Un coup se prépare contre le PPA-CI (Parti des peuples africains Côte d’Ivoire) », titre à sa Une, Le Bélier Intrépide qui illustre son propos par une photo dans laquelle Laurent Gbagbo et sa femme Simone regardent dans des sens opposés.

Le couple Gbagbo est fondateur du FPI (Front populaire ivoirien) en 1982, pendant que le paysage politique ivoirien était dominé par le PDCI-RDA en tant que parti unique et la Côte d’Ivoire dirigée par Félix Houphouët-Boigny. De retour de La Haye, l’ex-président Gbagbo Laurent quitte le FPI et crée une nouvelle formation politique, le PPA-CI, le 17 octobre 2021. Son épouse, Simone lance le 25 septembre 2021, le MGC (Mouvement des générations capables).

« Transformation du MGC en parti politique, Simone Gbagbo annonce la couleur pour 2025. Ce qui est prévu à la Riviera Golf », annonce Dernière Heure Monde.

Le Matin conçoit que de par la « Création de son parti politique ce week-end, Simone va vider le PPA-CI de sa base ! ». Le journal poursuit en affichant à sa Une: « Gbagbo piégé par ses propres choix. Le PPA-CI est dans l’illégalité ».

Au sujet de la « Détention de 49 soldats ivoiriens au Mali », L’inter relève que « Ouattara (est) invité à s’impliquer personnellement. Opposition et société civile interpellées ».

« Inculpés et mis sous mandat de dépôt », vendredi 13 août 2022, « Ce qu’il faut craindre pour les 49 soldats ivoiriens » affiche Le Temps, qui livre « Les explications d’un doctorant en sciences politiques ». Le journal souligne à sa Une que « Le Président Faure Gnassingbé se déplace à Bamako », dans le cadre d’une médiation pour la libération de ces soldats. Le Temps note que « Les familles des soldats demandent leur libération ».

Aussi, « Pour la libération des 49 soldats », « Voici les propositions du PPA-CI, GPS, URD. Ce que demandent les organisations de défense des droits de l’Homme », ajoute Le Temps à sa Une.

Le Mandat énonce que « Les lignes bougent sur le plan diplomatique » au sujet de la « Crise ivoiro-malienne/ Médiation ». « Ce qui est prévu ce week-end » titre le journal.

« Affaire 49 militaires ivoiriens au Mali, Pulchérie Gbalet prend position », affiche Le Bélier intrépide, tandis que Dernière heure relate qu’elle « fait appel à l’opposition et la société civile »

Quant au journal Le Jour Plus, il relate « Les propos graves, accusateurs et antipatriotes de Pulchérie Gbalet, hier » concernant la « Situation des 49 militaires ivoiriens détenus à Bamako ». « Pour qui roule l’ex-employée du Bnetd ? » s’interroge le quotidien qui explique « Comment l’agitatrice pro-Soro tente de saper les efforts de règlement diplomatique de la crise ».

Fait social, « Les résultats du BTS 2022, connus aujourd’hui » annonce Le Mandat.

(AIP)

eaa/cmas