Cet article a été publié le: 10/08/22 9:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/REVUE DE PRESSE/ L’absence de Laurent Gbagbo et de Bédié à la célébration de l’indépendance à Yamoussoukro fait la Une  

Abidjan, 10 août 2022 (AIP)- Des réactions suite à l’absence de Laurent Gbagbo et de Bédié à la célébration à Yamoussoukro des 62 ans d’indépendance de la Côte d’Ivoire, font l’objet des Unes des quotidiens parus ce mercredi 10 août 2022.

Le porte-parole du Parti des peuples africains- Côte d’Ivoire (PPA-CI), Koné Katinan, a animé la veille une conférence de presse  au sujet de la non-participation de son leader, Laurent Gbagbo, à la célébration de l’indépendance. Des avis des journaux de l’opposition.

Le nouveau Réveil  annonce que « Le PPA-CI réagit au discours de Ouattara » et souligne que ‘’Laurent Gbagbo n’a jamais demandé une grâce présidentielle’’, selon des propos de « Koné Katinan ». Le quotidien poursuit en disant qu’« Il (Laurent Gbagbo) ne pouvait pas assister au défilé pendant que des militaires sont en prison ».

‘’Ce n’est pas ce que nous attendons’’, ‘’ Nous voulons une amnistie ‘’, déclare Koné Katinan (PPA-CI) au sujet de la « Grâce présidentielle accordée à Gbagbo », selon le quotidien L’Inter. Le quotidien traduit ces propos du  « camp Soro : ‘’ Nous sommes restés sur notre faim ‘’ » au sujet du « Discours à la nation du 6 août ».

L’Intelligent d’Abidjan maintient le suspend et déclare « Grâce présidentielle à Gbagbo Katinan Koné : ‘’C’est un pas, mais…’’ »

Dernière Heure monde affirme qu’ « en réponse au message à la nation d’Alassane Ouattara, Le camp Gbagbo rejette la grâce présidentielle d’Alassane Ouattara”. Katinan Koné : ‘’Nous voulons l’amnistie’’. Pourquoi le ‘’Woody’’ n’était pas à Yakro ».

Pour Le Nouveau Courrier, « Grace présidentielle, Gbagbo et le PPA-CI froissent la décision de Ouattara ». ‘’Il faut appliquer les recommandations du dialogue politique’’, affirme le PPA-CI.

Le PanAfricain, après sa sortie du 6 août, Laurent Gbagbo à Ouattara, ‘’Le PPA-CI demande la prise d’une loi d’amnistie en lieu et place d’une grâce’’.

Koné Katinan martèle : ‘’Nous ne sommes pas d’accord, la BCEAO n’a jamais porté plainte pour braquage’’. ‘’Nous allons nous battre pour obtenir l’amnistie erga omnes’’, ajoute le quotidien.

Absence de Laurent Gbagbo à Yamoussoukro/Koné Katinan : ‘’En tant qu’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo ne peut prendre part à un défilé militaire, alors que des dizaines de militaires sont en prison’’, poursuit Le PanAfricain.

L’Héritage présente une « Proposition du dialogue national inclusif par le Président Bédié, Voici les 4 points importants rejetés par Ouattara » et « Comment le Chef de l’Etat compromet la paix en Côte d’Ivoire », conclut le quotidien.

Quant au journal Le Mandat, proche du parti au pouvoir, il publie un « Entretien avec un cadre du RHDP, concernant la « Grâce présidentielle, Liberté conditionnelle d’Abéhi et Vagba… », selon « Lancinan Karamoko (cadre du RHDP) : ‘’Nous espérons que les actes forts du Président seront reconnus… ‘’ Ce qu’il dit de l’absence de Gbagbo et Bédié à Yamoussoukro ».

Le Quotidien d’Abidjan, Situation sociopolitique explosive, Gbagbo froisse et jette à la poubelle la grâce présidentielle de Ouattara. Voici les exigences du PPA-CI.

Après le discours du chef de l’Etat, Danielle Boni Claverie assène ses vérités, ‘’Le pardon doit être total sinon il ne convainc pas’’, poursuit le journal.

Le Sursaut affiche, « Célébration de la fête de l’indépendance, les dessous de l’absence de Gbagbo à Yamoussoukro. PPA-CI : ‘’Laurent Gbagbo a fait taire tous les manipulateurs d’opinion’’ ».

Le Bélier, quotidien proche du PDCI-RDA titre à sa Une, « Sortie véritable de crise, Ce que les ivoiriens attendent de Ouattara. Après l’indépendance, des actes concrets ».

Pour le quotidien Notre Voie, proche du Front populaire ivoirien (FPI) d’Affi N’Guessan, l’ « Absence de Gbagbo et Bédié » à la « Fête de l’indépendance nationale à Yamoussoukro » est « un couac à la réconciliation ».

Selon le quotidien L’avenir, les « Militaires condamnés pour assassinats, Katinan avoue enfin les crimes de Gbagbo. Pourquoi Dogbo Blé, Séka Séka et consorts sont en prison ». Le journal estime au sujet de la « Grâce présidentielle : Le chantage politique de trop ! »

« Grâce présidentielle, dégel des avoirs, paiement d’indemnités, Ouattara donne tout, Gbagbo fait l’enfant gâté », conçoit Le Jour Plus qui dit « Pourquoi l’ancien chef de l’Etat doit accepter la grâce des deux mains ».

L’Expression verse dans la modération et dit « Grâce présidentielle, dégel de ses avoirs… Gbagbo dit merci à Ouattara ». Cependant le journal fait des éloges au Président : « Sécurité, réconciliation nationale, social… Alassane Ouattara, un génie politique ».

Le Rassemblement estime au sujet de l’ « Absence de Bédié et Gbagbo, plus qu’une erreur, une faute grave. Alexis Dieth : ‘’Ils sont indifférents à l’intérêt général’’ ».

Le journal Soir Info conclut qu’ « Après les dernières mesures de Ouattara, Le camp Gbagbo heureux, mais mécontent ».

(AIP)

eaa/fmo