Cet article a été publié le: 26/11/21 20:17 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ RGPH 2021 : La Ministre Kaba Nialé satisfaite de l’adhésion des populations d’Abobo à l’opération de dénombrement

Abidjan, 26 nov 2021 (AIP)- La ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, a exprimé, vendredi 26 novembre 2021, sa satisfaction devant l’adhésion des populations d’Abobo à l’opération de dénombrement du 5è Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) après une visite de ménages dans des quartiers de la commune.

« Je suis venue à Abobo, en compagnie de la directrice de cabinet du maire, Jeanne Peuhmond, pour superviser le travail de nos agents recenseurs. Je voudrais les féliciter parce que, à la date d’hier (jeudi), Abobo était la commune la plus en avance dans le recensement. En ce moment, nous sommes dans une cour de nationaux et nous constatons que Abobo adhère fortement au recensement. C’est une grosse satisfaction parce que la tendance ne va faire qu’aller de l’avant », s’est réjouie Mme Kaba, à la fin de sa tournée.

La ministre et les autorités municipales se sont rendues dans les secteurs d’Avenue Kaza (quartier Colatier) et  Carrefour Diallo (quartier PK 18). L’objectif était de s’imprégner des difficultés de terrain dans cette commune « très peuplée et cosmopolite ». Elle s’est dit heureuse de l’accueil qui lui a été réservé par les populations, surtout par le responsable de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), Inoussa Adébayor, pour son implication personnelle dans la mobilisation des communautés tant étrangères qu’ivoiriennes de la zone.

Kaba Nialé a dit être confiante quant à l’opportunité qu’a cette population de profiter de ces jours de ratissage autorisés par le président de la République,  Alassane Ouattara  pour  parachever l’opération dans le délai requis.

« Malheureusement à Abobo, il y a des poches de résistance, il y a des zones où les agents ont du mal à recenser. J’espère que, rapidement, avec le dialogue que nous avons avec la population pour faire comprendre que c’est une opération pour le développement, c’est pour mieux structurer le pays, faire des choses plus efficaces et plus ciblées. Je pense que d’ici la fin de l’opération, tout le monde va adhérer », a-t-elle espéré, félicitant ses agents recenseurs.

Le dénombrement des ménages et des individus au sein desdits ménages a débuté le 8 novembre pour une durée de 21 jours. Initialement prévue pour prendre fin ce dimanche, l’opération a bénéficié d’une prorogation de 9 neuf jours et se poursuivra jusqu’au 7 décembre, à la demande du chef de l’Etat.

Lors d’un point presse du gouvernement, jeudi, la Ministre Kaba Nialé a annoncé un taux de recensement de 47% à la date du 25 novembre. Un taux au-dessus de 50%, aux dires de Mme Kaba, qui a précisé que d’autres informations n’ont pas encore été reversées dans la base de données.

Ce sont 28 000 agents recenseurs qui sont déployés sur toute l’étendue du territoire national pour cette opération de dénombrement.

(AIP)

fmo