Cet article a été publié le: 30/11/21 20:49 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ RGPH 2021 : Le district met en place un comité de veille pour mobiliser les populations sur l’opération à Abidjan

Abidjan, 30 nov 2021 (AIP)- Le ministre-gouverneur du district autonome d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, a mis en place un comité de veille, mardi 30 novembre 2021, censé sensibiliser et mobiliser les populations à adhérer massivement à l’opération de dénombrement en cours dans le cadre du 5è Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH).

Ce comité est composé de 21 membres à savoir 10 chefs de villages, six guides religieux et cinq représentants municipaux issus des communes du district où le taux de recensement est encore en dessous des 50%. Il s’agit de Cocody, Marcory, Koumassi, Port-Bouët et Yopougon.

Leur rôle sera de sillonner les quartiers où sont signalées des réticences et convaincre les personnes de l’enjeu de l’opération afin que, sur les sept jours qui restent, le taux de dénombrement atteigne 100%.

Chaque soir, le comité se réunira pour une séance de debriefing pour transmettre les conclusions au ministre-gouvernement qui, à son tour, rendra compte au gouvernement via le ministère du plan et du développement.

Heureuse de cette initiative, le ministre du plan et du Développement, Nialé Kaba, a remercié le Ministre Beugré Mambé,  pour avoir réussi la mobilisation des chefs traditionnels, des guides religieuses et des responsables d’organisations féminines en vue d’échanger avec eux  sur l’opération de recensement qui est instrument du gouvernement pour planifier le développement.

En vue d’aider le comité à réussir sa mission, Mme Kaba a pris des mesures portant sur l’accroissement des agents recenseurs dans certaines zones, le renforcement de leurs moyens de mobilité pour faciliter leur présence dans les zones difficiles d’accès, la probabilité de faire accompagner les  agents recenseurs par des forces de l’ordre dans les domiciles pour rassurer les ménages méfiants et la possibilité de déposer les fiches à renseigner dans les ménages pour les récupérer plus tard.

« Le défi est grand  mais avec les dispositions que nous venons de prendre, je suis persuadée que nous allons atteindre un taux de 100%. Le président de la République, Alassane Ouattara, tient beaucoup à cette opération et pour cela, je compte sur vous », a conseillé la ministre.

La Ministre Kaba Nialé et les membres du Bureau technique permanent du recensement (BTPR) étaient à l’hôtel du district du Plateau  pour échanger avec  les leaders communautaires d’Abidjan sur l’enjeu de ce recensement pour lequel le district enregistre un taux en dessous de 50%.

Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre d’une tournée  que la ministre et ses collaborateurs entreprennent depuis quelques jours auprès des populations dans les zones où sont évoquées des difficultés pour leur faire comprendre l’importance de l’opération qui bénéficie d’un ratissage de neuf jours depuis lundi et ce, jusqu’au 7 décembre, à la demande du chef de l’Etat.

Le dénombrement des ménages et des personnes a démarré le 8 novembre pour une période de 21 jours. Ce sont 28 000 agents recenseurs qui déployés sur toute l’étendue du territoire national.

(AIP)

fmo