Cet article a été publié le: 26/11/21 0:17 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Sakassou: Guides religieux et leaders communautaires invités à contribuer à la réussite d’une campagne de vaccination contre le col de l’utérus

Sakassou, 25 nov 2021 (AIP)- Les guides religieux et les leaders communautaires de la ville de Sakassou, notamment, les chefs de quartiers et les responsables des associations de femmes et de jeunes, ont été invité mercredi 24 novembre 2021, lors d’une réunion de sensibilisation, à s’impliquer activement dans la campagne de vaccination des filles de 9 à 14 ans contre le cancer du col de l’utérus en cours en vue de sa réussite.

Le représentant du directeur départemental de la santé, de l’hygiène publique et de la couverture maladie universelle, Dr. Traoré Mamadou, qui est intervenu au cours de cette réunion, s’est dit convaincu que cette implication permettra une forte mobilisation des familles, des parents et des filles cibles de cette campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus qui a démarré le mardi 23 novembre 2021 et s’achèvera le 02 décembre 2021.

Dans son intervention, le préfet du département de Sakassou, Bonaventure Tiégbé, a déploré le faible taux (moins de 50%) enregistré lors de la première phase de cette campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus chez les filles de 9 à 14 ans qui s’était déroulée sur la période de janvier à octobre 2020 à cause des nombreux refus.

Toute chose qui, selon lui, a suscité cette réunion de sensibilisation dont le but est de les associer à cette activité de vaccination organisée dans le but de réduire le taux de morbidité du cancer du col de l’utérus chez les femmes.

L’administrateur civil a donc demandé aux guides religieux, aux chefs de quartiers ainsi qu’aux responsables des différentes associations de femmes d’accepter eux-mêmes cette vaccination et de relayer l’information autour d’eux afin d’amener les populations à y participer massivement.

Organisée par le Ministère de la santé, de l’hygiène et de la couverture maladie universelle, à travers le programme élargi de vaccination (PEV), cette campagne de vaccination s’inscrit dans le cadre de la prévention du cancer du col de l’utérus chez les filles de 9 à 14 ans provoqué par le Papilloma Virus Humain (HPV), et des maladies de l’enfant, évitables par ladite vaccination, a indiqué Docteur TRAORÉ Mamadou.

(AIP)

tni/rkk