Cet article a été publié le: 15/06/21 18:57 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Sécurité : la Police de Bonoua se rapproche de sa population

Bonoua, 15 juin 2021 (AIP)- Le Commissaire de police de Bonoua, Gérard Gbato, a initié une série de rencontre avec les différentes couches socioprofessionnelles de sa localité en vue de convenir avec eux d’une approche de sécurisation de la ville et permettre un cadre de rapprochement entre la population et sa police.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’une approche de la police de proximité qui sonne comme un contrat social de sécurité entre les populations et leur police.

Ces différentes rencontres, qui se sont tenues du mardi 8 juin au vendredi 11 juin 2021, avaient pour objet principal, le lancement de l’opération « grandes rencontres de sécurité à Bonoua », qui  vise à recueillir les préoccupations de la population et apporter des solutions nécessaires pour plus d’efficacité en matière de lutte contre l’insécurité, le grand banditisme, la criminalité et le trafic de drogue dans la localité.

Toute chose qui contribue à améliorer le bien-être sécuritaire des populations et de participer à la cohésion sociale dans la région du sud- Comoé.

Que se soit les transporteurs, les commerçants, les operateurs économiques de la zone industrielle, les restaurateurs, les hôteliers, les aménageurs fonciers etc.,  tous ont salué l’initiative du commissaire et son équipe pour ses concertations à leur égard, tout en dénonçant avec des exemples précis, le problème récurrent du banditisme et de l’insécurité généralisée dans la ville.

A tour de rôle, chaque groupement a exposé sur son approche de la police de proximité dans la ville et de proposer par la suite leurs différents besoins en matière sécuritaire.

En retour le fonctionnaire de police les a rassurés et leur a expliqué son projet de sécurisation de la ville qui s’articule autour de trois axes majeurs, à savoir, la phase de prospection, la mise en place physique d’un commissariat et le déploiement de personnel dans la ville comme dans la zone industrielle.

Le commissaire, pour un traitement efficient de l’information pour la sécurité de ses concitoyens, entend mettre sur pied dans les jours à venir, une plate-forme, voire une cellule sécuritaire pour des alertes.

Avec la mise en place des organes de gouvernance sécuritaire locale (OGSL), M. Gbato a promis associer toutes ces différentes couches sociales pour la mise en place d’une police de proximité efficace.

Pour mener à bien sa politique, le commissaire Gérard Gbato est appuyé par le Commandant Koné Dossonwa Richard du Groupement mobile d’intervention (GMI) de la préfecture de police d’Aboisso.

(AIP)

ako/tm