Cet article a été publié le: 24/06/21 15:27 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Signature d’une convention entre le BARM et ses partenaires techniques et financiers pour la reconversion des militaires

Abidjan, 24 juin 2021 (AIP)- Le Bureau d’accompagnement à la reconversion des militaires (BARM) et ses partenaires techniques et financiers, dont l’Agence française de développement (AFD) et l’Agence nationale d’appui au développement rural (Anader), ont signé, jeudi 24 juin 2021, à Abidjan, une convention, en vue de formaliser le cadre de leur collaboration et lancer officiellement les activités liées à la réinsertion des militaires dans le domaine de l’entrepreneuriat.

« La cérémonie de ce jour revêt un caractère important pour nous, car elle ouvre la voie au processus de reconversion de la majorité de nos bénéficiaires dans entrepreneuriat. Cela dénote de la volonté de nos ex-soldats à participer à la vie économique de la nation », a expliqué le chef du BARM, le Lieutenant-colonel Daniel Aké-Danho.

Au nom des partenaires techniques, le directeur de l’Agence de formation professionnelle (Agefop), Traoré Bamoudien, a pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour favoriser la réinsertion professionnelle durable des ex-soldats.

« La cérémonie d’aujourd’hui vient couronner la marche entamée depuis août 2019. Nous vous donnons l’assurance que nos expertises variées et conjuguées au service des bénéficiaires permettront de favoriser la réinsertion professionnelle durable des effectifs militaires revenus à la vie civile », a-t-il signifié en présence du directeur de l’Agence française de développement (AFD), Emmanuel Debroise, représentant l’ambassadeur de France.

Quant au Directeur de cabinet du ministere d’Etat, ministère de la Défense, Jean-Paul Malan, il a exhorté les militaires et gendarmes inscrits dans le programme de reconversion à « prendre au sérieux les activités dans lesquelles ils s’engageront ».

Sur environ 5600 candidats éligibles, 2108 sont à ce jour effectivement inscrits dans le programme de reconversion, avec 70 d’entre eux qui ont souhaité une insertion dans les emplois de la fonction publique, 106 vers le secteur privé et 1932, soit 92%, désireux d’entreprendre leurs propres activités. Le Bureau d’accompagnement à la reconversion des militaires a été crée en mai 2018.

(AIP)

ako/ask