Cet article a été publié le: 10/09/21 12:48 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Six cas de VBG dénoncés au premier semestre 2021 à la police de Tiassalé

Tiassalé, 10 sept 2021 (AIP) – Le chef de service du commissariat de police de Tiassalé, le commissaire Tiéné N’dissi, a fait savoir qu’au premier semestre de 2021, six cas de Violences basées sur le genre (VBG) ont été dénoncés dans la localité.

Lors d’une campagne d’information et de sensibilisation initiée par la fondation Sephis, le commissaire Tiéné a rappelé que la question des VBG est “si grave” que la police nationale y prête une attention particulière avec un traitement diligent.

Il a invité les populations à aider et à encourager la police à mettre hors d’état de nuire tous les présumés auteurs de VBG.

“Il est possible de retrouver une Côte d’Ivoire avec zéro violence, un Tiassalé avec zéro violence », a ajouté,  mardi 07 septembre 2021, le lieutenant Estelle Leticia Yapo du commissariat de Tiassalé. Elle a invité les populations à dire ensemble “non” à la violence basée sur le genre.

Pour sa part, la présidente de la fondation Sephis, Sefora Kodjo-Kouassi, a fait savoir au public constitué de chefs traditionnels, guides religieux, présidents d’associations de jeunesse et de femmes, que de plus en plus, les VBG se multiplient et elles sont soit méconnues des populations, ou dissimulées, négligées ou encore acceptées comme normales.

Elle a indiqué que beaucoup reste à faire et qu’il faut prendre des initiatives notamment dans l’information des leaders d’opinion.

La fondation Sephis est en campagne d’information et de sensibilisation des populations et des bureaux Genre de la police nationale sur la gestion des VBG depuis le 23 août 2021. Cette campagne s’achève le 30 septembre. Elle fait suite à un atelier de renforcement de capacités de 25 agents de police (points focaux genre des commissariats) sur les questions des VBG, en vue de garantir l’efficacité de leur travail en la matière en Côte d’Ivoire.

(AIP)

kd/ena/cmas