Cet article a été publié le: 31/10/21 19:18 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Taux d’exécution de 37% pour les travaux d’aménagement de la zone agro-industrielle de Korhogo

Korhogo, 31 oct 2021 (AIP)- L’état d’avancement des travaux d’aménagement de la zone agro-industrielle de Korhogo dédié à la transformation de l’anacarde a connu un taux d’exécution de plus de 37%, a déclaré le directeur de la transformation au Conseil du coton et de l’anacarde, Karim Berté.

L’aménagement de cette zone agro-industrielle dédiée à l’anacarde s’inscrit dans le cadre du Projet de promotion de la compétitivité de la chaîne de valeur de l’anacarde (PPCA), une initiative du Conseil du coton et de l’anacarde soutenue par la Banque mondiale.

A ce stade des travaux, il y a eu le régalage et compactage de l’arase de la plateforme, un coffrage et ferraillage de la cuve du château d’eau et du tablier du dalot, la stabilisation de la couche de base à l’aide d’une recycleuse ainsi que la pose des buses.

« Nous sommes assez satisfaits de l’avancement des travaux de la zone agro-industrielle de Korhogo parce que ce que les gens ne voient pas, c’est tout ce qui est travail préparatoire du terrain qui fait que les taux. Après on va avoir affaire à des activités plus sophistiquées, une fois que le château est achevé, et qu’il sera activé, le taux d’exécution va bondir », a déclaré, vendredi 29 octobre 2021, M. Berté. Il s’exprimait au terme de la mission de revue à mi-parcours de l’exécution du PPCA.

Il rassure également que les travaux seront réalisés dans les délais, tout en soulignant que quelques petits retards peuvent être envisagés au regard des travaux de génie civil  d’une telle complexité.

D’un coût global d’environ 7,5 milliards de francs CFA, la zone agro-industrielle de Korhogo est aménagée sur un espace de 28,7 ha. Le démarrage des travaux de cette zone a été lancé le jeudi 20 mai 2021 à Korhogo, par la ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères, Kandia Camara, pour une durée de 12 mois.

Cette zone agro-industrielle de Korhogo dédiée à la transformation de l’anacarde va abriter sept lots industriels, des entrepôts de stockage, un aire de séchage, un centre de valorisation des coques de cajou, une station de pesage des camions, une station d’épuration des eaux usées, des aires de stationnement pour les camions et un espace vie ainsi que des espaces verts.

(AIP)

tg/cmas