Cet article a été publié le: 30/11/20 13:56 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Tiassalé: des femmes de Taabo prient pour la paix et la cohésion sociale

Tiassalé, 30 nov 2020 (AIP)- Des femmes de Taabo réunies au sein du Réseau International des Femmes Leaders d’Afrique (RIFeL), ont organisé des moments de sensibilisation et de prières  pour la paix et la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

Selon la présidente du RIFeL, Sylvie Obité, il s’est agit samedi 28 novembre 2020 à Taabo, de mobiliser les femmes pour qu’elles assument pleinement leurs responsabilités en contribuant au retour de la paix et de l’harmonie communautaire. Les femmes doivent être en première ligne de la sensibilisation à la paix.

“Celui qui a trouvé une femme a trouvé le bonheur”, a indiqué Sylvie Obité. Or, il ne peut y avoir  de bonheur sans la paix et la cohésion sociale, a t-elle ajouté avant de s’indigner face au silence des femmes lors des récentes violences socio-politiques dans la localité.

C’est donc pour” réveiller la flamme de bonheur et de paix qui sommeille en chaque femme “, que la présidente du RIFeL a organisé la journée de prières et de sensibilisation.

Le président de la cellule civile-militaire de Taabo, Denis Kouassi, a pour sa part rappelé à l’assistance une pensée de Paul Valery pour qui ” la guerre est le massacre des gens qui ne se connaissent pas au profit des gens qui se connaissent et qui refusent de se massacrer”, tout en invitant les filles et les fils de Taabo à ne pas se massacrer pour la politique.

Le député de la circonscription électorale de Pacobo-Taabo et parrain de la cérémonie, Alfred Kouassi a appelé les croyants à manifester de l’amour envers ceux qu’ils croient être leurs ennemis.

Le sous préfet de Taabo, Traoré Mariam, qui a présidé la cérémonie au nom du préfet Florentin Assamoi, a salué l’initiative du RIFeL, et promis de l’accompagner dans sa campagne de sensibilisation. Ceci, non sans annoncer qu’elle entamera dans les jours à venir une tournée de sensibilisation dans toutes les localités de sa circonscription.

Il faut rappeler que Taabo, à l’instar d’autres villes du pays, a été secouée par les tensions socio politiques liées à la période électorale. Le RIFeL qui est une Organisation Non Gouvernementale, entend promouvoir le leadership féminin veut contribuer au retour de la cohésion sociale.

(AIP)

kd/eaa/tm