Cet article a été publié le: 27/09/20 9:24 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Top départ du “TFA TOUR” à Bouaké

Bouaké, 27 sept (AIP)- Le top départ du “TFA TOUR” a été donné samedi 26 septembre 2020 à Bouaké avec une cérémonie organisée à cet effet au centre Jeune Viateur.

Une dizaine de localités du pays doivent être visitées par cette caravane. Il s’agit, notamment, des localités de Bouaké, Yamoussoukro, Gagnoa, San Pedro, Man, Abidjan, Bonoua, Séguéla, Aboisso et Abengourou.

Le “TFA TOUR”, qui est le challenge du bon citoyen ou “Mon Gbonhi TFA”, vise à mettre en compétition plusieurs groupes de jeunes et de femmes dans le but de promouvoir les valeurs de fraternité, de solidarité, du vivre ensemble en vue de contribuer à la consolidation de la paix et de la cohésion sociale en Côte d’Ivoire.

“La mission assignée à ces groupes, c’est de passer des messages de paix, de cohésion sociale et du vivre ensemble dans les quartiers, les villes, les communes et les département”, a précisé le président-Fondateur de la plateforme TFA (Tous frères et associés), initiatrice de ce challenge qui vise à détecter le bon citoyen.

Pour engranger le maximum de points et gagner cette compétition, dotée d’un grand prix de 10 millions FCFA, ces groupes ou Gbonhi TFA doivent être composés de la majorité des ethnies du pays et de non ivoiriens. Cela revient à dire que plus le groupe comprendra une multitude d’ethnies plus il aura des points parce qu’il doit être lui-même à l’image du message de cohésion sociale et du vivre ensemble qu’il prône.

Pour participer à cette compétition, ces groupes doivent être préalablement inscrits sur le site de la plateforme TFA, à savoir, www. tfa.ci. Après quoi, ils devront y envoyer des petites capsules réalisées sur leurs différentes séances de sensibilisation afin de permettre au jury mis en place à cet effet de désigner le meilleur Gbonhi TFA au bout de trois mois de compétition.

Créée en août 2018, la plateforme TFA est une association apolitique à but non lucratif qui milite pour la valorisation de notre être, notre avoir et notre pouvoir. Elle a pour ambition de proposer une nouvelle stratégie de développement en Côte d’Ivoire basé sur la transformation sur place de nos matières premières.

(AIP)

rkk