Cet article a été publié le: 18/08/21 7:36 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Tout est mis en œuvre pour bouter la maladie à Ebola hors du pays, rassure le ministre de la santé

Abidjan, 17 août 2021 (AIP)- Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba a rassuré la population que tout est mis en œuvre pour bouter la maladie à Ebola hors de la Côte d’Ivoire.

« La Côte d’Ivoire dispose d’un  système de santé assez « robuste » pour contrôler la maladie », a fait savoir M. Dimba, mardi 17 août 2021, lors de la visite des sites de vaccinations de personnes susceptibles d’avoir eu un contact avec le cas confirmé d’Ebola.

Il s’est également félicité du bon déroulement de la campagne de vaccination en faveur des cas contacts, dans le quartier précaire des deux Plateaux situé non loin du Tribunal du commerce.

Le ministre en charge de la Santé a poursuivi sa visite au Centre hospitalier et universitaire (CHU) de Cocody où un site a été aménagé pour la vaccination du personnel de la santé ayant accueilli la patiente.

A la direction du Programme élargi de vaccination (DC-PEV), où il s’est également rendu, tout est en train d’être mis en œuvre pour déployer  les doses de vaccins vers les populations cibles (personnel de santé de première ligne, contacts immédiats de la patiente, les forces de sécurité aux points d’entrée…).

“Il  faut que rapidement, dans un délai très court, toutes les personnes contacts identifiées soient protégées, isolées et suivies pour que la maladie ne se répande” , a laissé entendre Pierre Dimba qui a achevé sa visite à la clinique « Nancy », là où la patiente a été accueillie avant son transfert au CHU de Cocody.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a dépêché en Côte d’Ivoire environs 2 000 vaccins de Merck, utilisés dans le cadre d’une « stratégie en ceinture » consistant à vacciner les personnes qui ont été en contact avec un patient atteint d’Ebola, ainsi que les intervenants et soignants en première ligne.

Deux jours à peine, près de 700 personnes cibles ont été vaccinées. L’épidémie en Côte d’Ivoire est la troisième sur le continent cette année après celles observées en République démocratique du Congo et en Guinée, apprend-on.

(AIP)

bsb/fmo