Cet article a été publié le: 17/03/21 21:43 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Travailleurs sociaux et responsables administratifs instruits sur les enjeux de la mise en place du comité régional de protection de l’enfant à Aboisso

Travailleurs sociaux et responsables administratifs instruits sur les enjeux de la mise en place du comité régional de protection de l’enfant à Aboisso

Aboisso, 17 mars 2021 (AIP)-Les travailleurs sociaux et des responsables de l’administration, membres du futur comité régional de protection de l’enfant du Sud-comoé, ont été instruits sur les enjeux de la  mise en œuvre de ce comité, mercredi, 17 mars 2021, au cours d’un atelier tenu à Aboisso.

Ces membres ont été instruits sur la politique de protection de l’enfant (PNPE). Venu du Ministère de la Femme, de  la Famille et de l’Enfant, Koné Issa a expliqué les différents axes de cette politique à savoir les stratégies programmatiques et les stratégies organisationnelles de la PNPE. La protection communautaire, la protection administrative et la protection judiciaire ont été explicitées.

Le directeur régional de la Femme, de la famille et de l’Enfant, Dako Danon, a exhorté les membres du futur comité a accorder une place de choix à la protection de l’enfant qui constitue un problème public dans bon nombre d’Etats africains.

Les responsables du village SOS d’Aboisso  qui ont élaboré un projet dénommé Approche régionale de protection de l’enfance et de la jeunesse (ARPEJ) sont partie prenante dans la mise en œuvre de ce comité qui est lui-même émanation  d’un diagnostic auquel ont pris part toutes les forces vives de la localité d’Aboisso afin d’apporter des réponses aux violences faites aux enfants  et aux autres privations et vulnérabilités dont ils sont victimes.

Cet atelier devrait permettre  aux membres du futur comité d’avoir des orientations sur les objectifs, le rôle, les responsabilités et le fonctionnement d’un comité régional de protection de l’enfant conformément aux principes de la PNPE. Il devra également permettre l’élaborer un schéma de communication, de coopération et  de collaboration entre acteurs et de présenter le projet d’arrêté préfectoral instituant ce comité.

Le comité sera effectivement mis en place et présenté aux populations le 29 mars 2021, a-t-on appris.

Le département d’Aboisso est une zone frontalière. Il  est par conséquent régulièrement confronté  à des trafics et autres maltraitances et exploitations d’enfants en provenance des pays frontaliers, note-on.

(AIP)

akn/fmo

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.