Cet article a été publié le: 9/06/21 16:05 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un atelier de consolidation des données d’une étude sur l’utilisation des méthodes contraceptives à Bouaflé

Bouaflé, 9 juin 2021 (AIP)- Un atelier de consolidation des données d’une étude sur l’utilisation des méthodes contraceptives par les adolescents et jeunes des zones rurales a démarré, mercredi 9 juin 2021, à Bouaflé.

Initié par l’ONG Santé urbaine et rurale (SUR), cet atelier réunit des  représentants des adolescents et jeunes, des directions départementales de la Santé de Daloa, Zougougbeu et des services de santé scolaire, universitaire, santé adolescent et jeune (SSSU-SAJ), du Conseil régional du Haut Sassandra et d’ONG de défense des droits de santé sexuelle et reproductive.

Il s’inscrit dans le cadre du projet de promotion des droits de santé sexuelle et reproductive/planification familiale des adolescents et jeunes, et bénéficie de l’appui financier de l’Union européenne (UE) à travers le projet Leadership initiatives des acteurs non étatique (LIANE 2).

Selon le directeur exécutif de l’ONG SUR, N’Da Alfred,  cette activité vise à traiter les données recueillies lors d’une étude relative aux SSSU-SAJ dans les zones rurales des départements de Daloa et de Zougougbeu pour élaborer un plan d’actions et de plaidoyer.

L’atelier porte notamment sur la présentation de l’ONG SUR et du projet, de l’étude sur l’utilisation des méthodes contraceptives par les adolescents et jeunes, des travaux de groupes en vue de faire des propositions pour l’amélioration des services de santé sexuelle et reproductive/planification familiale des  adolescents et jeunes des zones rurales ainsi que l’élaboration des plans d’actions et de plaidoyer.

Créée en septembre 2013, l’ONG SUR  intervient dans les domaines, entre autres, de la santé, la protection sociale et  de la sécurité alimentaire. Elle a mené plusieurs actions. Il s’agit notamment de l’ouverture d’un centre médicosocial à base communautaire à Danané en vue de la prise en charge rapide et correcte du paludisme, la réhabilitation et l’équipement du centre de dépistage volontaire, de maternité et de prévention de la transmission mère-enfant du VIH/SIDA à Danané.

De même la formation des membres et des pairs éducateurs de l’ONG SUR et du HCR de Danané sur les violences basées sur le genre et le VIH ainsi que la réhabilitation, l’équipement et la construction d’un préau du centre de santé urbain de Danané.

L’atelier prend fin, vendredi.

(AIP)

ns/ask