Cet article a été publié le: 23/11/21 17:31 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un atelier de la CEDEAO sur la mise en œuvre de la ZLECAf ouvert à Abidjan

Abidjan, 23 nov 2021(AIP) – Le directeur de cabinet du ministère du Commerce et de l’Industrie, Loesse Esso, à procédé, mardi 23 novembre 2021 à Abidjan, à l’ouverture d’un séminaire sur le projet de stratégie régionale de la Communauté économique États de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) pour la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

Cette réunion de revue technique CEDEAO-CEA sur le développement de la stratégie régionale ZLECAf pour la région de la CEDEAO se déroule jusqu’au jeudi 25 novembre 2021 à Sofitel Hôtel Ivoire.

La trentaine de participants entend prendre en compte et d’analyser les éléments pertinents pour la mise en œuvre de cette stratégie en faveur des Etats de la CEDEAO.

Les échanges intra-africains autrefois estimés à 5,3% s’élèvent à environ 16% en 2021, selon la Banque africaine de développement (BAD), a salué M. Esso.

Selon lui, cette évolution notable indique que les Etats africains ont compris la nécessité de commercer entre eux car leur potentiel est énorme. Ils disposent de ressources naturelles importantes et abondantes, une main-d’œuvre jeune et qualifiée, et des infrastructures modernes qui se développent partout.

Ce commerce intra-africain qui est au centre des préoccupations des chefs d’Etat, représente un défi pour la transformation structurelle des économies du continent, et une opportunité pour la création d’emplois la creation de richesses et la réduction de la pauvreté, des inégalités.

“Ce declic politique a permis à l’Union Africaine (UA) de travailler à mettre en oeuvre la ZLECAf le 1er janvier 2021 pour faire de la continuité géographique, un puissant levier de croissance et de partage de gains entre les pays africains”, a expliqué le directeur de cabinet du ministre du Commerce et de l’Industrie.

Ce séminaire enregistre la présence de représentants et experts des commissions de la CEDEAO, de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).(AIP)
nmfa/cmas