Cet article a été publié le: 28/09/20 20:04 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un atelier pour sensibiliser les chefs traditionnels sur leur rôle pour des élections apaisées

Yamoussoukro , 28 sept 2020 (AIP) – La problématique de l’implication active des rois et chefs traditionnels pour des élections apaisées est au centre d’un atelier de deux jours ouvert le lundi 28 septembre 2020 à Yamoussoukro à l’initiative du conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

« Il s’agira d’amener les participants à mettre en œuvre des mécanismes et des outils pour le respect des droits de l’homme, la promotion du dialogue et de la paix et à s’engager dans la décrispation du climat politique en vue de garantir des élections pacifiques en 2020 », a expliqué la présidente de la CNDH, Sangaré Namizata.

Il s’agit d’une rencontre qui est la bienvenue pour les têtes couronnées dont le premier responsable, le président de la chambre nationale des rois et chefs traditionnels, Tanoe Amon Paul Désiré, a salué l’organisation notamment dans son timing.

« De plus le contexte sensible de la période et les tensions qui se font déjà sentir méritent que nous puissions œuvrer à la tenue d’élections apaisées. Pour ce faire, connaître les principes y afférents est un préalable que nous aborderons tout au long de ces deux jours de formation », a-t-il déclaré.

Au total ce sont 66 membres de la chambre des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire dont deux chefs par région qui participent à la rencontre dont le thème officiel est « droits de l’homme, genre et élections participatives apaisées en Côte d’Ivoire ».

(AIP)

gso/ask