Cet article a été publié le: 16/03/22 11:05 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Un code de gouvernance désormais pour les sociétés cotées à la BRVM

Abidjan, 16 mars 2022 (AIP)-Un code de gouvernance a été lancé mardi 15 mars 2022, au cours d’une cérémonie pour les sociétés cotées à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

Cette initiative de la BRVM a été possible avec le concours de la Société financière internationale (SFI) et du Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF).

Ce code vise à inciter les entreprises à épouser les meilleures pratiques afin de renforcer leur performance et d’accroitre leur attrait vis-à-vis des investisseurs.

Il dispose de 11 principes fondateurs qui porte entre autres sur les informations relatives aux actionnaires, les relations entre le conseil d’administration et le directeur général, le fonctionnement du conseil d’administration, le comité d’audit, les comités des nominations et des rémunérations, l’évaluation de la gouvernance et le rapport final.

Le directeur général de la BRVM, Dr Edoh Kossi Amenounvé a rappelé que ce code est le fruit d’un travail collectif au sein de la bourse.

« Ce code reflète l’appropriation par notre écosystème, de la réalité incontournable que constitue la gouvernance entendue comme combinaison de dispositions législatives et de mesures non contraignantes destinées à juguler les pratiques à risque, dans une optique d’efficacité et de développement durable », a indiqué le DG de la BRVM.

Dans l’intervalle, a-t-il rassuré, la BRVM avec l’appui escompté du conseil régional et l’ensemble des parties prenantes, mettra tout en œuvre pour assurer toute l’efficacité requise dans l’application du code qui intègre de facto, son arsenal règlementaire. Des mesures incitatives sont également envisagées pour les sociétés cotées les plus vertueuses.

Le représentant régional de la SFI en Côte d’Ivoire, Olivier Buyoya a promis l’engagement de son institution à renforcer les standards et les pratiques de gouvernance sur les marchés ou elle intervient et à continuer au développement d’un secteur privé dynamique et durable.

« Ce code doit être vu comme un instrument majeur pour la gouvernance d’entreprise sur les marchés des capitaux de la BRVM et par effet d’entrainement vertueux, pour toutes les entreprises de la sous-région », a-t-il préconisé.

Le président du CREPMF, Badanam Patoki a exhorté toutes les entreprises cotées à s’approprier ce nouveau code réitérant la disponibilité de sa structure dans sa mise en œuvre.

(AIP)

Bsp/ask