Cet article a été publié le: 19/08/22 8:31 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un comité de paix et de cohésion sociale installé à N’douci

Tiassalé, 19 août 2022 (AIP) – Un comité pour renforcer la paix et la cohésion sociale a été installé jeudi 18 août 2022, à N’douci, suite aux affrontements mortels survenus entre les jeunes.

Le sous-préfet de N’douci, Sandrine Bessikoi Danho-Oka, a indiqué qu’il s’agit de renouer les fils du dialogue social entre les différentes communautés de la ville en vue de faire revenir la confiance dans le “vivre ensemble”.

Mme Oka a signifié que la cohabitation pacifique de toutes les composantes sociales est le préalable à tout développement. Pour elle, les communautés autochtones Abbey et celles qu’elles ont accepté sur leurs terres, doivent réapprendre à vivre ensemble.

Le comité de paix et de cohésion sociale dirigé par un chef de village, Yao Boka, est chargé entre autres, d’établir la communication entre les communautés, d’identifier les foyers de tension tout en dénonçant toute situation conflictuelle.

Cet organe doit aussi prendre des initiatives allant dans le sens de la prévention et du règlement pacifique des conflits communautaires et organiser des séances de sensibilisation au renforcement de la paix.

Au regard de l’importance de ses missions et du caractère sensible de la situation à N’douci, le sous-préfet a instruit les membres du comité à se mettre au travail « immédiatement » et de lui rendre compte de façon régulière.

La mise en place de ce comité composé de différentes couches sociales et religieuses de N’douci est une recommandation du commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général Apalo Touré et soutenue par le préfet de la région de l’Agneby-Tiassa, Sihindou Coulibaly. Elle fait suite aux événements tragiques qui ont secoué la ville de N’douci dans la première moitié du mois d’août.

(AIP)

kd/ena/fmo