Cet article a été publié le: 13/10/21 16:52 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un expert propose des solutions pour une exploitation efficace du nouveau gisement de pétrole découvert

Abidjan, 13 oct 2021 (AIP)-L’expert international en industries pétrolières et énergies, Serge Parfait Dioman a proposé la construction d’une troisième raffinerie comme solution pour une meilleure exploitation du nouveau gisement de pétrole découvert au large des eaux ivoiriennes.

Avec la récente découverte d’un gisement pétrolier d’une capacité d’environ 1,5 et 2 milliards de barils, M. Dioman estime que le pays doit accroître sa capacité de raffinage pour s’aligner sur la hausse de production pétrolière qu’apporteront ce gisement et les autres gisements de son bassin sédimentaire.

Dans une note d’information transmise, mercredi 13 octobre 2021, l’expert international en industries pétrolières et énergies a aussi précisé qu’une raffinerie moderne classique de catégorie 2, comprenant une unité de reformage des essences et une unité de désulfuration profonde du gasoil, se construit en l’espace de quatre ans maximum intégrant tous les tests de commissioning et de performances requis.

« Un délai de quatre ans, c’est aussi le planning moyen pour l’érection et le début d’exploitation d’une plate-forme en mer profonde. Avec les technologies actuelles associant davantage de systèmes numériques et des solutions en énergies renouvelables, ce délai peut être réduit. » a ajouté, Serge Parfait Dioman.

Selon l’expert ivoirien, cet investissement s’élèvera en moyenne à 400 milliards de francs, hormis les frais annexes de purge des droits coutumiers, dédommagement des populations déplacées,  les viabilisations territoriales  tels que l’eau, l’électricité, la route et les moyens de communication.

La Côte d’Ivoire dispose d’une raffinerie, la Société ivoirienne de raffinage (SIR).

(AIP)

kvm/bsb/ask