Cet article a été publié le: 10/06/21 14:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un exposant au 6e Salon ShieldAfrica présente des outils performants à la résolution des enquêtes

Abidjan, 10 juin 2021 (AIP) – Géolocalisation des téléphones mobiles et laboratoire mobile d’analyse ADN sont aujourd’hui des outils de performance incontournables dans les enquêtes pour toutes forces de sécurité, comme l’indique le groupe Deveryware, une entreprise française présente au Salon international Sécurité-Défense (ShieldAfrica) qui est à sa 6e édition à l’Ecole nationale de police d’Abidjan.

Selon le directeur export du groupe Deveryware, David Boisseau, en prenant part à ce salon international, la vision du groupe est de présenter ses produits et d’expliquer en quoi ses outils sont utiles à la résolution des enquêtes. Aussi, entend-t-il “évangéliser” les forces ivoiriennes sur la capacité des outils de sa structure à aider à traquer les cibles.

M. Boisseau a expliqué que la principale action du groupe Deveryware est la géolocalisation des téléphones mobiles à des fins judiciaires. En cas d’interpellation, cet outil permet de chercher des preuves permettant de mettre en évidence que ‘’la personne était bien là sur le lieu de l’infraction en ce moment-là”.

Il a aussi relevé l’existence d’une technologie sur l’analyse criminalistique en ADN qui est un outil permettant l’identification sûre dans le cadre des enquêtes.

“Le fait de pouvoir relever des traces d’ADN sur des traces de sang mais aussi sur des fusils ou sur des éléments de téléphones par exemple est un élément de preuve probant”, a insisté M. Boisseau convaincu que les produits que présentent sa structure sont un espoir pour les Armées en Afrique.

Deveryware est l’expert des technologies d’investigation et des services pour la sécurité globale. L’offre du groupe avec ses filiales couvre l’investigation judicaire et numérique, les plateformes de géolocalisation en temps réel, la cybersécurité, la gestion des crises et les laboratoires mobiles d’analyses ADN et RNA-Covid.

ShieldAfrica se veut un salon résolument engagé vers l’innovation technologique avec des solutions efficientes et adaptées aux pays africains.

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Général Vagondo Diomandé, qui a procédé à l’ouverture du 6e Salon a salué ce carrefour des technologies de sécurité créé à Abidjan en 2013. Ce salon international ouvert mardi 8 juin, se referme jeudi 10 juin 2021.

(AIP)

ebd/cmas