Cet article a été publié le: 30/07/21 1:44 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/Un forum de la société civile pour renforcer la cohésion sociale à Agboville

Agoville, 30 Juil 2021(AIP)- Le regroupement des Acteurs Ivoiriens des Droits Humains (RAIDH) a initié jeudi en partenariat avec la Konrad-Adenauer-Stiftung(KAS) un forum de discussion entre les populations, les leaders communautaires, politiques et les forces de sécurité afin d’aider au renforcement de la cohésion et à l’établissement de bases sociales pour une réconciliation durable en Côte d’Ivoire.

L’objectif de ce forum de discussion qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet ‘’La paix par moi’’ exécuté dans 27 localités et cofinancé par l’Union européenne, est de faciliter dit-on, les échanges entre les acteurs de la société civile et les autorités politiques et militaires des différentes localités afin de prévenir la violence et les violations des droits de l’homme avant, pendant et après la période électorale.

Ouvert par le 5ème adjoint au maire, Mme Gnaly Patricia, le forum d’Agboville a permis à la cinquantaine de participants composés de leaders d’opinion, de leaders communautaires, de leaders de jeunesses, de femmes, de chefs traditionnels, de responsables de partis politiques etc., de plancher principalement sur les thématiques du dialogue intercommunautaire et des conflits fonciers.

Pour dégager les causes des conflits et les obstacles à la réconciliation, liés surtout au manque de tolérance politique, d’autant plus qu’avant l’instauration du multipartisme l’on notait moins de tensions entre les communautés.

S’agissant des conflits fonciers jugés récurrents dans la région, les participants ont souhaité plus de sensibilisation du monde rural sur les questions foncières pour atténuer les tensions intercommunautaires ou intracommunautaires du fait des litiges à la terre.

La coach-experte du comité de veille et de prévention de conflits, Mme Kouadio Nadège, a au nom du Coordonnateur général du RAIDH, Fofana Souleymane, invité auparavant les participants à intégrer les valeurs du RAIDH et de son projet. A savoir œuvrer sans relâche pour prévenir la violence et les violations des droits humains ayant rapport aux élections.

Mis en place en 2005, le RAIDH entend dans ses actions, contribuer à la consolidation de la cohésion sociale pour établir une paix durable et assurer un déroulement du dialogue intercommunautaire.

(AIP)

yy/ask