Cet article a été publié le: 15/03/21 18:04 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un inventeur relève le découragement de ses pairs face au manque de soutien

Abidjan, 12 mars 2021 (AIP)- L’inventeur et spécialiste de l’étude du cheveu au microscope, Fenouil Marie-Josée Hudson, a  relevé, vendredi 12 mars 2021, un découragement dans le secteur du fait du manque de soutien financier de la part des pouvoir publics.

Mme Fénouil intervenait  lors de la 4ième édition des  causeries de l’AIP portant sur le thème « Les Défis de la Femme inventeur », organisé dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de lutte pour les droits de la femme.

Selon elle, faute de moyens et de soutien pour la pérennisation de leur recherche et la transformation des unités de production en de vraie entreprises, certains inventeurs ou innovateurs sont pris d’ abattement. Ainsi comme elle, certain ne  ressentent plus la  volonté de poursuivre la recherche ou arrêtent leurs activités.

Elle déplore le fait que les autorités  ivoiriennes n’attachent  pas  “assez” d’importance aux activités  des inventeurs comparativement au Burkina-Faso, où elle a observé un réel intérêt du gouvernement pour eux et une contribution à leur promotion. En Côte d’ivoire aucun inventeur n’a pu  rentabiliser son invention en  mettant sur pied une entreprise et créer ainsi des emplois, a-t-elle relevé.

L’experte en santé capillaire plaide ainsi pour  une assistance technique et financière et un accompagnement auprès  du gouvernement, des structures de  promotion de entrepreneuriat notamment le Centre de promotion de l’investissement en Côte d’voire (CEPICI) , des institutions financières nationales et internationales.

La fédération des inventeurs et innovateurs de cote d’ivoire (FEDINCI) dénombre plus de 200 inventeurs dont une trentaine de femmes en Côte d’Ivoire.

(AIP)

tad/tm