Cet article a été publié le: 6/03/21 15:00 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un jeune de Divo propose l’institution d’une taxe pour la paix en Côte d’Ivoire

Divo, 05 mars 2021 (AIP) – Dadié Ramsès, 3ème vice-président du Mouvement pour le développement de Divo, a proposé, vendredi 05 mars 2021, à Divo, lors d’une rencontre initiée par le Réseau Ouest africain pour l’édification de la paix, section Côte d’Ivoire Wanep-CI, que le gouvernement institue une taxe pour aider les acteurs de la paix à travailler sans relâche pour l’enracinement de cette vertu que la Côte d’Ivoire recherche tant.

Dadié Ramsès explique que l‘Etat de Côte d’Ivoire a estimé que la salubrité est importante pour la santé des habitants de ce pays, et a institué une taxe pour cela. L’Etat a également estimé importante l’œuvre de la Radiotélévision ivoirienne (RTI), en instituant une taxe de redevance RTI de 2000 FCFA, qui perdure, alors que le champ audiovisuel ne se limite plus à cet organe de presse d’Etat.

« Si l’Etat de Côte d’Ivoire veut montrer que la paix est au cœur de ses préoccupations, il doit instituer une taxe qui peut être prélever à partir de la taxe RTI, pour aider les organisations professionnelles qui travaillent pour la paix dans le pays », a proposé Dadié Ramsès.

Il a souhaité que la question de la paix ne soit pas laissée uniquement à des acteurs travaillant en bénévolat. Pour Dadié Ramsès, en mettant à contribution l’ensemble des habitants de Côte d’Ivoire, à travers une taxe, l’on aide à enraciner la quête de la paix dans la conscience des populations. Et, par-là, l’Etat professionnalise le secteur pour donner plus de moyens à cette quête qui a poussé le pays à instaurer une Journée nationale de la paix, célébrée chaque 15 novembre.

(AIP)

jmk/tm