Cet article a été publié le: 7/09/21 20:27 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un Livre blanc présenté à l’issue d’une formation des jeunes sur les violences

Abidjan, 07 sept 2021 (AIP)- L’ONG Indigo Côte d’Ivoire et son partenaire Interpeace, une organisation internationale pour la consolidation de la paix, ont procédé, mardi 07 septembre 2021 à Abidjan, à la présentation d’un Livre blanc dans lequel ont été consignés des résultats d’une formation des jeunes sur les violences.

Ce Livre blanc portant précisément sur l’application programmatique de l’agenda jeunes, paix et sécurité a été présenté au cours d’une cérémonie à l’hôtel Novotel, au Plateau.

Il a été édité dans le cadre d’un projet d’auto-analyse et renforcement du leadership des jeunes dans la prévention de la violence pratique en Côte d’Ivoire, mis en œuvre depuis décembre 2019 par les deux organisations sus citées et financé par le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix (PBF).

Un projet qui a eu pour objectif d’outiller la jeunesse dans la bonne pratique en vue de  renforcer et valoriser la contribution positive des jeunes à la prévention des conflits et à la consolidation de la paix. Au terme de ce projet, les 40 participants, âgés entre 15 et 35 ans et issus des quartiers de Yopougon et d’Abobo ont acquis la capacité d’analyse des contextes socio-politiques dans lesquels intervient une violence.

« Au départ, on n’écoutait pas les populations pour déterminer le problème. On a compris aujourd’hui que pour déterminer un problème, il faut l’avis des différentes communautés qui sont concernés », a affirmé une participante au projet, Mariame Diomandé.

Les apprenants ont également appris à se mettre en valeur dans la gestion des conflits, en abandonnant « les discours défaitistes et résignés ».

« Au début, en tant que cadette dans le groupe, j’avais peur de parler. Je croyais que la formation n’était pas de mon niveau. Mais lors des premiers groupes de discussion, j’ai facilité. Aujourd’hui, mes camarades me voient autrement. Je me sens valorisée », a déclaré une membre de l’association des jeunes filles d’Abobo Agbekoi, Aminata Traoré.

La représentante régionale d’Interpeace, Alessia Polidoro, a appelé les acteurs nationaux et internationaux à pérenniser cette initiative en vue de  renforcer les modèles d’engagement citoyen et contribuer à une paix inclusive et durable.

(AIP)

kvm/bsb/cmas