Cet article a été publié le: 15/06/21 18:54 GMT

Côte d’Ivoire -AIP / Un mouvement politique rassure sur l’engagement de Gbagbo pour l’apaisement et la cohésion

Abidjan, 15 juin 2021 (AIP) – Le président du mouvement ” Solidarité pour Gbagbo”, Maurice Lohourignon a assuré, mardi 15 juin 2021, que leur mentor, l’ex chef d’Etat, Laurent Gbagbo s’engagera pour l’apaisement des cœurs et la cohésion sociale, dans le cadre du processus de réconciliation nationale, dès son retour en Côte d’Ivoire prévu, le 17 juin 2021 à l’aéroport Felix Houphouet Boigny.

Le président du mouvement ” Solidarité pour Gbagbo” a fait cette déclaration, lors d’un déjeuner de presse, organisé autour du thème, ” la célébration de l’acquittement de Laurent Gbagbo”, à Abidjan, en présence de personnalités du Front populaire ivoirien (FPI), entre autres, Madame Simone Gbagbo, Monnet Emmanuel, Koné Katinan et Amani N’Guessan.

L’arrivée de l’ex président ivoirien dans son pays indurera l’apaisement des cœurs par le pardon et la réconciliation, a déclaré le conférencier, le Professeur Bohui Hilaire, qui intervenait sur l” acquittement et le retour en Côte d’Ivoire de Laurent Gbagbo: leçons et enjeux.

Pour lui, Gbagbo est un cas d’école pour le pardon des supplices endurées dans des différentes crises politiques survenues en Côte d’Ivoire, depuis 2002. Il  est profondément disposé  à l’ouverture et au pardon, selon lui.

” Le temps est venu de laisser la place à la raison à l’intelligence pour travailler à la paix et à la cohésion en Côte d’Ivoire, a soutenu le député Georges Gervais Tchiédé, dans un élément vidéo de présentation de l’histoire de ce mouvement politique.

” Laurent Gbagbo vient pour la réconciliation nationale, un élément essentiel de notre avenir interne au parti et au delà du parti”, a précisé le coordonnateur général de l’accueil du président Laurent Gbagbo, Leon Emmanuel Monnet, dans son adresse, à cette rencontre.

Crée en mai 2014, sous la tutelle de l’écrivain et anciennement président du Congrès national pour la démocratie et la paix (CNDR), Bernard Blin Dadié, cette structure politique a œuvré, particulièrement, à  la libération de Laurent Gbagbo.

Dans ce cadre, une campagne de signatures pour la libération de Gbagbo, jugé, avec son ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé, pour plusieurs chefs d’accusation, dont celui de crime contre l’humanité,  avait permis de recueillir près de 27 millions de signatures.

Acquittés définitivement, le mercredi 30 mars 2021 de tous les chefs d’accusation par la Cour pénale internationale (CPI), Laurent Gbagbo et Blé Goudé ont exprimé leur volonté de regagner leur pays.

(AIP)

nmfa/tm