Cet article a été publié le: 11/04/21 14:47 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un prélat catholique exhorte les fidèles de Niakara au respect de la foi des défunts

Niakara, 11 avr 2021 (AIP)-  Le curé de la paroisse Saint-Joseph de Niakara, Félix Coulibaly N’Gapélé, a exhorté ses fidèles au respect de la foi des défunts lors des obsèques, à l’occasion de la cérémonie funèbre du chef de canton, le 09 avril 2021.
“Luc Koné Tébétien, notre regretté chef de canton,  était un fervent chrétien catholique dont la foi était engagée au service du Christ, de l’Église. Par conséquent, les pratiques traditionnelles dites sacrées en cours à l’occasion de ses obsèques ne respectent pas cette foi”, a déploré le curé Coulibaly.
En effet, le prélat a dénoncé non seulement la présence du “Hôyougouh” , danse rituelle d’exorcisme en pays Tagbanan mais aussi et surtout la décision “d’une inhumation du défunt avec les masques sacrées, dans le strict secret du Poro”, à l’actif des parents du disparu.
Il a invité ses ouailles à éviter toute confusion en s’inspirant des obsèques de l’ex-Premier ministre, feu Amadou Gon Coulibaly, dont les organisateurs “ont su faire la part entre la foi religieuse du défunt et son attachement à sa tradition africaine”.
Feu Amadou Gon Coulibaly a été inhumé dans la respect de sa foi islamique en juillet 2020, les funérailles purement traditionnelles ayant eu lieu en avril 2021, rappelle-t-on.
(AIP)
jbm/fmo