Cet article a été publié le: 26/10/20 11:50 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un présumé trafiquant d’ivoire arrêté pour trafic d’espèces protégées

Abidjan, 26 oct 2020 (AIP)- Un présumé trafiquant opérant dans le commerce illégal de l’ivoire a été interpellé en possession de trois statues et de neuf bracelets en ivoire.

Cette opération a été possible grâce à la collaboration des éléments de l’Unité de lutte contre la Criminalité Transnationale (UCT) et de la Direction de la police forestière et de l’Eau (DPFE), avec l’assistance technique du projet EAGLE-Côte d’Ivoire.

Le présumé trafiquant a été arrêté le jeudi 15 octobre 2020 au moment de passer à la vente de sa contrebande faunique dans la commune d’Attécoubé (Abidjan). Le suspect, vivant à Bouaké, est descendu avec sa marchandise jusqu’à Abidjan afin d’effectuer sa transaction illégale.

Arrêté pour flagrant délit de détention, de circulation et de la commercialisation illégale de produits fauniques, le prévenu a été placé garde à vue puis a été déféré au parquet du tribunal d’Abidjan-Plateau, le mardi 20 octobre. S’il est reconnu coupable, il risque une peine de prison allant de 2 à 12 mois assortie d’une amende de 3 000 à 300.000 FCFA.

Le commerce international de l’ivoire est déclaré illégal depuis 1989 mais les populations d’éléphants d’Afrique continuent de décroître. Chaque année, 20 000 à 30 000 éléphants sont tués pour leurs ivoires, selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), équivalant entre 50 à 80 par jour. L’espèce ne compte plus que 415 000 individus en Afrique, contre trois à cinq millions au début du siècle dernier.

En Côte d’Ivoire, ce sont plus de 1 139 éléphants qui ont été dénombrés dans 26 habitats, selon les rapports réalisés entre 1987 et 2000.

(AIP)

bsb/cmas