Cet article a été publié le: 25/04/22 12:43 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un projet d’accès des femmes à la propriété foncière lancé à Abidjan

Abidjan, 25 avr 2022 (AIP)- Un projet d’appui à l’accès des femmes à la propriété foncière en Côte d’Ivoire (AFPF) a été officiellement lancé, jeudi 21 avril 2022 à l’initiative de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) en lien avec le gouvernement ivoirien.

L’AFPF devra contribuer à accroître la cohésion sociale, à réduire les conflits fonciers et à donner aux femmes les moyens de contribuer économiquement à leurs communautés en renforçant leur accès légal à la terre dans les régions du nord et de l’ouest de la Côte d’Ivoire, a expliqué le chef de projet, Terah De Jong, ajoutant que des enquêtes ont révélé que 84% de la population en zone rurale ignorent l’existence des lois sur l’acquisition foncière.

Il sera mis en oeuvre dans cinq localités rurales dans chacune des régions du Poro, Béré, Tchologo, Cavally, Guémon et du Tonpki, de même qu’en zone urbaine, principalement à Korhogo, Man, Guiglo et Abidjan.

La conduite du projet intègre un volet sensibilisation, communication et changement des normes sociales et le renforcement de l’accès des femmes à la propriété foncière à travers les accompagnements des administrations juridiques.

« En Côte d’Ivoire, les femmes produisent entre 60 et 70% de récolte de subsistance. Enlever ces obstacles en rendant le secteur du foncier équitable entre l’homme et la femme renforcerait la sécurité alimentaire», a fait savoir l’ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Richard Bell avant d’exprimer toute sa gratitude au gouvernement ivoirien.

Officiels et partenaires à ce projet, le représentant du ministère de la Femme de la Famille et de l’Enfant, le représentant du ministère d’Etat, ministère de l’Agriculture et du Développement rural, N’Guessan Koffi  ont tenu à remercier l’USAID pour son projet inclusif et participatif qui cadre et vient en complément à leur vison afin d’établir l’équité et l’accès au foncier.

Cette cérémonie a marqué la présence de nombreux cadres, députés et partenaires, principalement l’Agence foncière rurale (AFOR), l’Observatoire national de l’équité et du genre(ONEG) et le ministère de la Justice et des Droits de l’homme.

 Financé par l’USAID à plus de deux milliards de FCFA, le projet AFPF  vient en appui au pilier 4  du Plan national de développement (PND)  de Côte d’Ivoire 2021-2025, qui vise à renforcer l’inclusion de la solidarité nationale et des gestions sociales. Il s’appliquera jusqu’en 2024, soit sur trois ans.

(AIP)

hkb/zaar/ask