Cet article a été publié le: 5/10/20 17:16 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un stage d’entrainement des opérateurs de recherche et de sauvetage en Mer ouvert à l’ARSTM

Abidjan, 05 oct 2020 (AIP)- Plus d’une quinzaine d’auditeurs-opérateurs ivoiriens participent à un stage d’entrainement  des opérateurs  de recherche et de sauvetage en Mer (SAR) ouvert, lundi 05 octobre 2020 sur le campus de l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM) à Yopougon, Abidjan.

En initiant cette formation, l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) ambitionne de  préserver les enjeux en matière de sécurité maritime dans le Golf de Guinée. L’un des carrefours maritimes les plus fréquentés au monde ou la navigation de commerce, les activités offshores ou la pêche industrielle et artisanale sont des activités à risque, et le traitement des détresses en mer doit pouvoir trouver des réponses appropriées de la part des Etats côtiers.

Ces trois jours de formation visent à renforcer les capacités des participants de sorte à assurer une coordination efficace et efficiente des opérations de sauvetage et de recherche en mer, qu’elles soient le fait de navires ou d’aéronefs.

Pour le directeur de l’ISMI, Cdt Abé Aké Lazare, face au développement du système aéroportuaire, il est plus que nécessaire de renforcer les capacités du personnel qui pourrait intervenir en cas de catastrophe maritime. « Plus le système portuaire se développe, il faut prendre les mesures pour prévenir les accidents. », a justifié M. Abé.

En plus des zones de recherches et de sauvetage dont disposent la plupart des pays côtiers, il faut des « gens bien formés » pour les faire fonctionner. « Le sauvetage en mer ne s’improvise pas, il nécessite un savoir-faire technique et beaucoup d’entrainement », a souligné M. Beauregard.

Représentant le directeur général de l’action de l’Etat en Mer, le colonel Youzan Bi Lalé Victor, a estimé que ce stage est  une excellente opportunité pour les auditeurs-opérateurs issus pour la plupart des centres de recherche et de coordination maritime. M. Youzan Bi, les a exhortés à créer un réseau de partenariat en vue de mieux consolider les bases du sauvetage maritime en Côte d’Ivoire et dans la Sous-région.

Suite aux grandes catastrophes maritimes à commencer par celle du célèbre navire transatlantique « Le Titanic » qui a coulé en 1912, les pouvoirs publics ont décidé de commencer à organiser le sauvetage en mer. Le 13 juin 2019, les attaques contre deux tankers dans le golf d’Oman ont nécessité des efforts d’évacuation des équipages à bord des navires, rappelle-t-on.

(AIP)

bsb/ask