Cet article a été publié le: 10/01/21 15:43 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Un stage pour promouvoir les techniques du Hapkido à Yamoussoukro

Yamoussoukro, 10 jan 2021 (AIP) – La spécificité du Hapkido, un art martial d’origine coréenne qui tend à s’implanter en Côte d’Ivoire, était au centre d’un stage qui a réuni du 9 au 10 janvier 2021, plusieurs pratiquants notamment de grands maîtres à Yamoussoukro.

A travers ce meeting, la Fédération nationale de Hapkido et disciplines associées entendait  divulguer cet art martial dans la capitale politique ivoirienne, afin d’en faire une grande zone de pratique pour ensuite l’étendre petit à petit sur l’ensemble du pays.

« Nous comptons revenir bientôt pour les grandes écoles parce que la graine existe à Yamoussoukro », a annoncé son président, maître Nicolas Vako.

Le Hapkido emprunte ses techniques à plusieurs autres arts traditionnels dont il entend corriger les lacunes pour développer une discipline qui met en lumière le self-défense.

« Ce n’est pas du Judo, ce n’est pas du taekwondo, mais tout à la fois. Chaque art a ses limites et nous, nous avons tout mixé pour sortir un art où, du début à la fin, tu es toujours prêt », a expliqué le président de la Fédération nationale de Hapkido.

Poussant plus loin, le directeur technique national adjoint, maître N’guessan Basile, a ajouté que le Hapkido « a pour particularité les clés articulaires, les projections, les coups d’arrêt, les étranglements et tout ce qui peut mettre un agresseur hors d’état de nuire en un seul coup, en un seul contact ».

La Fédération nationale ivoirienne de Hapkido et disciplines associées existe depuis deux ans. Elle devrait très bientôt boucler ses trois années d’existence qui donnent droit à la reconnaissance étatique. En attendant, elle compte au moins cinq clubs affiliés.

(AIP)

gso/cmas