Cet article a été publié le: 16/12/22 13:31 GMT

Côte d’Ivoire -AIP/ Une approche agro- écologique préconisée pour répondre aux enjeux agricoles et alimentaires du district d’Abidjan

Abidjan, 16 déc 2022 ( AIP)- La représentante d’Agrisud en Côte d’Ivoire, une Organisation non gouvernementale ( ONG) française spécialisée dans le développement économique durable de Très petites entreprises (TPE) agricoles, Camille Moulene préconise la promotion de l’agro-écologie pour répondre aux enjeux agricoles et alimentaires du District autonome d’Abidjan ( DAA), en proie à la pression foncière croissante qui induit une insuffisance de terres cultivables.

A l’occasion de ses 30 ans, l’ ONG a organisé une table-ronde sur « La transition agro-écologique à l’échelle des territoires : quelles perspectives en Côte d’Ivoire ? », à l’Université Félix Houphouët-Boigny,  le 8 décembre 2022.

Selon Mme Moulène, les terres utilisées pour l’agriculture vivrière sont converties en zones d’habitation et la qualité des sols se dégrade suite à la surutilisation d’intrants chimiques et à des pratiques agricoles inadaptées. Il en résulte une baisse de la production agricole en quantité et en qualité ainsi qu’une paupérisation des habitants en zone rurale.

« L’agro-écologie repose sur des pratiques qui répondent aux enjeux environnementaux. C’est aussi un levier pour lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire en créant ou maintenant des emplois agricoles, mieux rémunérés et capable d’assurer la souveraineté alimentaire de leur territoire », a-t-elle, expliqué.

Pour Dr Milène Koutouan du Service de l’environnement du DAA, Il est urgent de protéger les espaces agricoles restants dans la zone périurbaine d’Abidjan, afin d’assurer la sécurité alimentaire du District, mais aussi des conditions de vie décentes pour les populations.

Cette approche agro- écologique est mise en œuvre par l’ ONG, depuis 2021, sous le projet PROFIT (Promotion de filières agricoles territorialisées), dans deux villages du District , à savoir Adattié, Abiaté 2 où est développée une agriculture familiale durable grâce à cette  nouvelle approche.

Ce projet, mis en œuvre par Agrisud et ses partenaires dont le DAA, entend améliorer la production locale de légumes et de manioc (en quantité et qualité) pour répondre aux besoins des populations du District.

Le projet devra s’étendre à d’autres village après la phase pilote, fait-on savoir.

( AIP)

tad/ask