Cet article a été publié le: 15/01/22 0:03 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une association féminine remercie le gouvernement pour le paiement des arriérés des salaires de 2000 balayeuses de Yopougon

Songon, 14 jan 2022 (AIP)- La présidente de l’Association femme de Côte d’Ivoire (AF-CI), Mme Koné Fadiga, a remercié vendredi 14 janvier 2022, le gouvernement pour le paiement des arriérés des salaires de 2003 balayeuses de Yopougon, après des années d’attente.

Lors d’un point de presse animé à la mairie centrale de Yopougon, Mme Koné Fadiga a souligné que les paiements des arriérés de salaires des balayeuses de Yopougon, se sont bien déroulés et son association a enregistré près de 1900 femmes balayeuses qui ont bénéficié de leurs salaires.

« Nos remerciements vont à l’égard des autorités et toutes les structures qui ont contribué de près ou de loin au dénouement de cette situation (…) Nous disons merci au gouvernement ivoirien et au président de la République Alassane Ouattara », a-t-elle exprimé, avant de féliciter les femmes balayeuses et leurs responsables qui ont fait confiance à son association féminine et qui se sont battus pour faire entendre leurs voix.

Bien avant, Mme Koné Fadiga a déploré qu’une centaine de femmes balayeuses n’aient pas été payée pour des raisons de documents administratives ou absence tout en se réjouissant du processus de paiement des arriérés de salaire des femmes balayeuses de Yopougon qui a démarré le mardi 02 novembre 2021 à la trésorerie principale de Yopougon, pour s’achever le 23 décembre 2021, à 13H.

Après 10 ans d’attentes, c’est avec joie et enthousiasme que les 2003 femmes balayeuses de Yopougon ont perçu leur paie relative aux travaux de nettoyage de la ville d’Abidjan en 2011, suite aux démarches entreprises par l’Association femme de Côte d’ivoire auprès des autorités, a indiqué sa présidente.

Créée le 19 janvier 2001 à Abidjan, l’Association femme de Cote d’ivoire est une organisation à but non lucratif, dont l’objectif est de faire participer la femme au processus de développement, à la lutte contre la pauvreté grandissante et la protection des intérêts des femmes sans voix.

(AIP)

tg/tm