Cet article a été publié le: 14/09/20 15:47 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une association oeuvre au renforcement de la cohésion sociale à Vavoua

Vavoua, 14 sept 2020 (AIP)-Les populations riveraines de la forêt classée à Mignoré, une localité de la sous-préfecture de Séitifla, dans le département de Vavoua, ont  bénéficié d’une  formation sur  la cohésion sociale et à l’importance des forêts classées, à l’initiative de l’Association pour le soutien à l’autopromotion sanitaire et urbain (ASAPSU).

Selon Koné Bakary, responsable de l’ ASAPSU, l’objectif  de cette formation organisée le vendredi  11 septembre 2020 est de créer un rapprochement entre les communautés riveraines des forêts classées, renforcer les liens entre les populations et la société de développement des forêts (SODEFOR) et de s’approprier l’importance d’une forêt classée.

Ainsi, pour atteindre ces objectifs, l’ASAPSU a organisé des échanges entre les représentants de la SODEFOR qui ont expliqué  la mission de protection des forêts classées et des réserves de cette société d’Etat et ensuite l’importance d’une forêt classée.

Le représentant du sous-préfet de Séitifla , Zoua Nguessan Christoph, a exhorté les populations au respect de la loi forestière. Il leur a demandé de suivre la politique de la SODEFOR dénommée “la contractualisation” qui consiste à permettre à l’exploitant agricole clandestin de continuer d’exploiter sa parcelle de plantation agricole tout en vivant hors de la forêt.

Pour renforcer la cohésion sociale entre les populations déguerpies de la forêt classée et les autochtones, l’ASAPSU a organisé des matchs de football qui ont mobilisés des centaines d’acteurs et de spectateurs avec des moments de sensibilisation aux mi-temps.

(AIP)

sk/tad/tm