Cet article a été publié le: 13/08/21 9:42 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une balade canine pour renforcer le lien entre le chien et son maître (Reportage)

Abidjan, 13 août 2021 (AIP)- Le chien, un animal domestique, dit aussi de compagnie peut, au-delà de la sécurité qu’il apporte à son lieu de résidence, ou du moins au lieu de résidence de son maître, avoir des opportunités de balade, soit avec son dresseur, soit avec son propriétaire, notamment son maître. Bien des fois, ces animaux de compagnie, ne sortent de l’enceinte de ces belles résidences de la capitale économique ivoirienne, Abidjan, que pour leur permettre de satisfaire à des besoins naturels. Une « balade canine », à l’initiative du Comité des amis canins de Côte d’Ivoire (CACCI), permet de renforcer le lien entre le chien et son maître.

Une semaine plus tôt, nous sommes invités à prendre part, comme à l’accoutumée, à la balade canine qui se tient généralement tous les premiers samedis du mois. Il 06Hdu matin, l’équipe du CACCI avec en tête son président, Souleymane Titi Touré, est présente au lieu du rendez-vous. Il s’agit de l’esplanade du Parc urbain Dominique Ouattara de Cocody, non loin du “Carrefour Mel”, dans le quartier chic de la Riviera, dans la commune huppée de Cocody.

S’en suivent les services de secours et de sécurité, notamment le Service d’aide des urgences médicales (SAMU), les brigades cynophiles du GSPM, de la Gendarmerie nationale, de la Garde républicaine, le service vétérinaire, sans oublier le partenaire officiel du Comité des amis canins, Dr Clauder’s, spécialisé dans l’alimentation et accessoires pour animal, notamment les chiens.

Le décor est planté, les « personnalités », à l’honneur, « les amis chiens », arrivent à bord de différents types de marques de véhicules, bien sûr avec leurs maîtres. Des berlines, des véhicules de type 4×4, des utilitaires, des taxis, des pick-up, autant de véhicule avec à son bord « M. chien » ou « Mme chienne », soit dans le coffre, soit sur la banquette arrière ou à l’avant du véhicule.

A la vue de leur congénère, c’est l’affolement pour certains de ces animaux, l’aboiement à tue-tête, l’épreuve de force. Chaque chien voulant en découdre avec l’autre. Ce moment met à rude épreuve les nerfs des porteurs. Ils sont obligés de crier sur leur bête, de tenir ferme la laisse. « Stop, pas bouger, assis, allez gentil chien, on respecte papa !», entend-t-on régulièrement dire les maîtres, pour calmer leurs compagnons.

La prise en charge vétérinaire   

« Chers amis, passez tous voir le vétérinaire avec le carnet des chiens, s’il vous plaît », lance le président du CACCI, à l’endroit de chaque participant qui arrive pour prendre part à cette randonnée. La vétérinaire, Dr Gbagnon Golé Nadège, membre active du CACCI, examine au préalable chaque animal avant de lui accorder l’autorisation de participer à la balade. Un animal qui n’est pas à jour de ses vaccinations, est obligatoirement vacciné, un carnet de vaccination lui est délivré.

« Il est important de faire vacciner son chien pour le bien-être de son compagnon. En le protégeant, nous protégeons également nos familles des maladies transmissibles de l’animal à l’homme. Ainsi, nous contribuons à limiter les contaminations des virus. La vaccination est l’acte médical du docteur vétérinaire et non pas d’un autre agent de santé vétérinaire », déclare Dr Gbagnon.

Elle nous explique que le chien est un fidèle compagnon, il protège la famille des vols et autres attaques. Il joue un rôle important dans l’éducation et participe au bien-être des enfants. « Il existe des chiens spécialisés dans le soutien des enfants et adultes handicapés pour ne citer que cela », indique-t-elle.

Pour le docteur vétérinaire Gbagnon, « avoir un chien n’est pas une question de tendance, mais c’est plutôt accueillir un membre de la famille. Cela sous-entend, avoir toutes les commodités (niche, couchette, accessoires et une alimentation de qualité). C’est comme si on préparait l’arrivée d’un nouveau-né dans la famille. »

« Le chien ne parle pas, il s’exprime par des gestes et il a besoin de beaucoup d’amour et d’attention afin de déployer tout son potentiel. Il faut, pour un propriétaire de chien, effectuer un contrôle médical chaque trimestre et mettre à jour tous ses vaccins », conseille la spécialiste.

Entre deux examens de ses compagnons, Dr Gbagnon explique que le Comité des amis canin est composé de tous les membres de la filière canine. « Nous faisons la promotion du chien et qui dit ami, dit l’avocat, le défenseur des chiens. Nous luttons pour leur bien-être également », exprime-t-elle.

« Je suis la vétérinaire du CACCI. J’effectue la couverture sanitaire des balades canines, j’oriente les propriétaires et veille à la mise à jour des vaccins. L’objectif du CACCI est d’éradiquer la rage et voir limiter la propagation de la Parvovirose », conclut le docteur vétérinaire Gbagnon Golé Nadège.

ok
Un instant de pause suivie d’une séance de conseils

La balade proprement dite

« Avant l’organisation de la balade, des demandes d’autorisation sont adressées au District d’Abidjan, dans les commissariats. Un parcours de reconnaissance est fait pour déterminer l’itinéraire à suivre avec nos amis les chiens et leurs maîtres », souligne le maître d’œuvre de cette balade, Titi Touré.

Nous observons que, pour démarrer la balade, les chiens et leurs maîtres sont alignés d’un côté de la voie. Des chiens les plus petits aux molosses, à équidistance, bien en laisse et en file indienne, ces belles bêtes prennent le départ pour la marche. On n’aperçoit en toute beauté et propreté, des chiens de différentes races: Berger Australien, Berger Allemand, Berger Belge Malinois, Border Collie, Yorkshire Terrier, Golden Retriever, Husky Sibérien, Rottweiler, Cane Corso, Akita Inu, Pitbull, Berger Blanc Suisse, Bouvier Bernois, Shiba Inu, Epagneul Breton, Beagle, Beauceron, Bouledogue Français, American Staffordshire Terrier, Staffordshire Bull Terrier, Shih Tzu, Coton de Tuléar, Chow Chow, Boxer, Chihuahua, Bichon Maltais, Bulldog Anglais, Jack Russell Terrier, Dogue Argentin, etc.

Cette horde de chiens bien dressés marche aux côtés, chacun de son maître, sur un parcours de plus de huit kilomètres, sous l’escorte sanitaire d’un service vétérinaire et du SAMU pour une prise en charge éventuelle. Les éléments de la Gendarmerie nationale assurent la sécurité en régulant le passage des véhicules.

Des sachets plastiques sont remis aux maîtres des chiens pour que, toutefois que ceux-ci se soulagent, ils puissent ramasser les crottes et assurer ainsi, l’assainissement de la rue. Partis du parc Dominique Ouattara, les canins et leurs maîtres sillonnent des rues du quartier Riviera 4 Beverly Hills, en empruntant des artères de la Riviera Golf. Un peu moins habitué à ce type d’épreuve de marche, ces « amis » en bavent. On sent l’essoufflement au niveau des plus molosses et l’excitation au niveau des plus petits qui sont très alertes, à l’aboiement facile et prêts à vouloir s’attaquer à plus balaise qu’eux.

Le comité d’organisation de la balade fait marquer des pauses à certains endroits pour permettre à ces animaux domestiques de souffler et de s’abreuver. Les maîtres en profitent car, eux aussi, fournissent autant d’effort que leur compagnon. « Ce genre de balade permet de travailler sur le rapport entre les chiens qui sont souvent difficiles à cohabiter et sur la sociabilité des chiens, tout en permettant aux propriétaires des canins de faire leur sport et avoir un lien fort avec leurs chiens », explique le président, Souleymane Titi.

Fin du moment de pause. La cohorte reprend le chemin. Au passage devant des résidences de la Riviera Golf, on entend les aboiements des chiens qui malheureusement n’ont pas eu l’occasion de prendre part à la balade. Derrière le portail des résidences, ils sont intenables, feignent de vouloir sortir de leur « prison » pour certainement venir en découdre avec leurs amis randonneurs ou tout simplement faire une farce. « Regardez-moi ces peureux-là !», lance un participant à la balade.

Les passants, pour certains émerveillés par ce défilé, pour d’autres apeurés à la vue de ces animaux à la carrure extraordinaire, ne se font pas prier pour changer d’itinéraire ou marquer une halte et laisser passer le cortège. Les plus courageux et intéressés par cette balade, n’hésitent pas à sortir leurs téléphones pour prendre des photos et se renseigner auprès des organisateurs, sur la possibilité d’intégrer ce club d’amis fanatique de chiens.

« C’est la première fois que je viens avec mon chien pour participer à une balade canine organisée par le Comité des amis canins. Je suis épaté que cela se passe bien. D’habitude, il aboie beaucoup quand on sort mais ce matin, il est resté calme pendant cette promenade », se réjouit Roland Konan qui dit avoir entamé des cours d’obéissance et de dressage pour son chien, avec Jonathan, un dresseur.

« Rompre la monotonie des balades canines solitaires, l’esprit de ces sorties semble avoir trouvé ses adeptes, et déjà atteint ses objectifs, car la mobilisation des canins connaît toujours du succès », se félicite le président du CACCI.

ok
Le président du CACCI, Touré Souleymane Titi

Le tapis rouge pour les amis canins

A l’issue de la balade, une séance d’étirement et de relaxation au profit des propriétaires de chiens est organisée. De la sucrerie est par la suite distribuée par le partenaire, pour permettre un tant soit peu de compenser les calories perdues. Entretemps, les amis canins, après s’être abreuvés, se voient dérouler à leur profit, le tapis rouge.

Sur le tapis, un exercice particulier leur est demandé. Ils doivent faire montre à ce stade, d’agilité et d’obéissance. A chaque passage d’un chien, le flash des appareils photo crépite. Sur instruction de son maître, le chien marche majestueusement sur le tapis. À cet exercice, l’on reconnaît le chien le mieux dressé.

Le maître appel son chien, lui intime l’ordre d’exécuter tel ou tel geste. Le geste savamment exécuté, vaut au chien, des applaudissements et la fierté de son maître. A ces mots, « assis, au pied, attaque, saute (…) », les chiens, alors bien dressés, ne rechignent pas un instant à les appliquer, au grand enthousiasme et stupéfaction des sympathisants, passants, dresseurs et maître du gentil toutou.

Un invité de marque à cette balade, Am’s le ministre de la Communication

Le parcours s’effectue en présence d’un invité exceptionnel, « amoureux » lui aussi du chien, le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, Amadou Coulibaly dit Am’s.

« Très tôt, on a eu un chien et je pense que c’est de là qu’est né mon amour pour les animaux et pour l’un des plus sociables qui soit, le chien. Cette balade est une bonne idée, je soutiens les activités du Comité des amis canins de Côte d’Ivoire depuis la création et je trouve que son président, Titi Souleymane, a eu une superbe idée », s’enthousiasme Amadou Coulibaly à l’issue de la balade.

Pour le ministre de la Communication, cette lucarne est une aubaine pour les propriétaires de chiens. « La balade permet de sortir le chien pour ceux qui ne peuvent pas les sortir, ça leur permet de s’oxygéner. Nous les humains, on voyage quand on veut changer d’air. Cette balade permet aux chiens de pouvoir le faire aussi et c’est bien que de temps en temps, le CACCI pense à changer l’itinéraire pour que chaque fois soit quelque chose de nouveau qui soit découvert pour le plaisir de nos amis les chiens », lance-t-il, se félicitant de la notoriété relative du CACCI et du boulot abattu.

Le président du CACCI explique que la mise sur pied du CACCI par « les passionnés » de ces animaux de compagnie, vise à promouvoir ce secteur en le règlementant pour en faire « un bon secteur pourvoyeur d’emplois au profit des jeunes ». Selon , Souleymane Titi, Touré, il y a une méconnaissance des chiens en Côte d’Ivoire, à telle enseigne que la cacophonie s’est installée dans ce secteur.

« Nous venons avec nos idées pour aider l’Etat », assure Titi Touré, tout se réjouissant des activités organisées régulièrement par le comité, notamment le concours canin, la brigade canine, la balade canine, les dons de vivres et non-vivres.

Souleymane Titi Touré invite les amoureux du chien à s’intéresser à cette balade « qui fait du bien aux chiens ». Il conseille à tout potentiel acquéreur de chiens, de se rapprocher du Comité de protection des animaux de Côte d’Ivoire qui est un refuge animalier existant.

(AIP)

(Par Georges Aubin Konan)

gak/cmas