Cet article a été publié le: 26/09/20 22:54 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une consultation foraine à Bondoukou pour rendre les produits contraceptifs accessibles aux femmes

Bondoukou, 26 sept 2020 (AIP) –  l’Alliance des religieux pour la santé intégrale et la promotion de la personne humaine en Côte d’Ivoire (ARSIP) initie une consultation foraine du samedi 26 au dimanche 27 septembre 2020, à Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo) en vue de sensibiliser et de rendre les produits contraceptifs disponibles et accessibles aux femmes de la localité.

Cette consultation, avec l’appui technique  du  ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et le soutien financier du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) vise à rapprocher les produits contraceptifs des femmes de Bondoukou et à contribuer à accroître l’offre de service de planification familiale au niveau clinique et communautaire.

Le point focal santé-mère enfant du district sanitaire de Bondoukou, Kouao Rachel a fait savoir que quatre méthodes seront dispensées lors de cette consultation foraine,  à savoir l’implant, le dépôt Provera ou l’injectable de trois mois, les pilules ainsi que les préservatifs masculins.

Mme Kouao s’est félicitée de la mobilisation des femmes  qui n’ont pas toujours les moyens financiers pour se mettre sous une méthode contraceptive. Elle a invité les autres femmes encore hésitantes à participer à cette consultation pour éviter les grossesses rapprochées et à risques ainsi que les complications à l’accouchement.

Le point focal de l’ARSIP à Bondoukou, Pasteur Kouakou Adou Kouamé a déploré les nombreuses naissances rapprochées  dans la région, par faute de communication. Il a fait savoir que son équipe a été formée pour amener la population à prendre des engagements à fin d’espacer les naissances.

L’ARSIP a, à son actif, plusieurs activités notamment, des séminaires de renforcement de capacités sur la procréation responsable destinés aux leaders religieux et aux femmes de plusieurs associations féminines de Bondoukou.

Créée en 2006, l’Ong  vise à contribuer à prévenir les maladies, réduire leur impact et améliorer les conditions de vie des populations. L’une de ses missions est la mobilisation des organisations et institutions religieuses en faveur de la promotion de la santé et celle de la personne humaine.

(AIP)

zaar/ask