Cet article a été publié le: 7/07/21 10:04 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une exciseuse de 46 ans condamnée à cinq ans de prison à Danané

Danané, 07 juil 2021 (AIP)- Dame D. Gisèle, âgée de 46 ans, accusée d’avoir excisé huit jeunes filles, a été condamnée mardi 06 juillet 2021 par le tribunal de Danané à cinq ans de prison ferme et 200 milles francs CFA d’amende.

Selon les faits qui se sont déroulés le 24 juin 2021 à Krozialeu, dans la sous-préfecture de Zouan-Hounien, la femme a excisé un groupe de jeunes filles dans un campement situé non loin du village. Sur les lieux, une lame ensanglantée dans une assiette contenant une potion noirâtre a été découverte. Parmi les victimes, se trouve bébé de six mois et une lycéenne de seize ans.

« C’est notre grand-mère Gisèle qui a dit de l’accompagner. Arrivée sur les lieux, j’ai refusé qu’on me fasse cela. Je lui ai fait savoir qu’à l’école, on nous dit que c’est interdit. Elle n’a voulu rien comprendre. C’est ainsi, aidé par ses camarades, elles m’ont excisé de force », a témoigné la lycéenne.

Dame D. Gisèle a tenté de tourner le tribunal en bourrique. Tantôt, elle dit n’avoir jamais excisé, tantôt elle avoue être une ex-exciseuse. « C’est une Libérienne qui est venue faire ce travail dans mon campement », a-t-elle indiqué.

« Tout ce que vous dites est du mensonge », rétorque le président du tribunal, Koffi Emile. Dites aux autres que l’ablation du clitoris ou l’infibulation et autres mutilations génitales, sont punies par la loi. Ce sont des faits culturels aux conséquences néfastes », a-t-il souligné, avant de condamner à cinq ans de prison ferme et 200 milles francs d’amende l’exciseuse.

(AIP)

eb/bsp/cmas