Cet article a été publié le: 2/09/21 16:27 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une Fondation s’engage pour le bien-être des personnes âgées

Abidjan, 02 sept 2021 (AIP)- La Fondation internationale bien vieillir en Afrique (FIBVA) a procédé, mercredi 1er septembre 2021, à Abidjan, au lancement de ses activités en faveur des personnes âgées.

Selon la présidente du conseil d’administration de la FIBVA, Hélène Diarra, conformément à sa mission, il s’agit tout d’abord de l’amélioration de la santé par la mise en place d’activités par l’inscription des personnes âgées dans une démarche de santé globale en fournissant l’assistance sanitaire, psychologique, cognitive, sociale et de mobilité.

Ensuite, l’action caritative en permettant la réalisation des programmes de charité, d’accompagnement et de soutien aux personnes démunies.

L’intervention psychosociale, pour stimuler la protection juridique des personnes retraitées et des personnes âgées de toutes conditions et enfin la formation des professionnels ou bénévoles qui œuvrent auprès des personnes retraitées et des personnes âgées.

« Il est impérieux qu’au-delà des actions d’appuis directs aux personnes âgées, que tous les acteurs (étatiques, institutionnels et du privé) puissent s’inscrire dans une démarche inclusive et participative pour la mise en place de mécanismes pérennes d’accompagnement et de prise en charge des personnes âgées », a exhorté Mme Diarra.

La FIBVA a mis en place, depuis août 2021, un programme expérimental de repas à domicile à Gonzaqueville dans la commune de Port-Bouët. Ce programme, nommé ‘’l’assiette du cœur’’, se traduit par l’apport quotidien de repas sains et équilibrés à une vingtaine de personnes âgées vulnérables, isolées et particulièrement dépendantes d’une aide pour se nourrir convenablement, et ce, pendant 20 semaines.

Au total, 2.280 repas seront fournis dans cette phase pilote aux bénéficiaires. Les responsables de la FIBVA ont saisi l’occasion pour lancer un appel, à de futurs partenaires institutionnels et privés à se joindre à eux pour étendre cette opération de partage et de générosité sur toute l’étendue du territoire.

Selon le dernier Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), en Côte d’Ivoire, la population des personnes de plus 65 ans augmente de 5% par année.

Cette situation pose la question de l’accès à des services de santé et de protection sociale de qualité pour les personnes âgées en général et notamment pour les plus vulnérables.

(AIP)

bsp/fmo