Cet article a été publié le: 12/06/22 13:12 GMT

Côte d’Ivoire-AIP/ Une ONG exhorte les populations de Gnininyavogo et de Tiefla à scolariser les jeunes filles

Ferkessédougou, 12 juin 2022 (AIP)- L’ONG « Tchele Woye » (Femmes, levons-nous en langue locale), a invité, samedi 11 juin 2022, les populations des villages de Gnininyavogo et de Tiefla, dans la sous-préfecture de Koumbala, à scolariser les jeunes filles et leur assurer la fin du cursus scolaire.

“Chers parents, laissons les jeunes filles aller à l’école et terminer leurs études, évitons de les marier très tôt et encadrons-les, afin d’éviter les grossesses précoces” a recommandé la coordinatrice nationale de l’ONG, Ineka Gnininmankye Ouattara, lors d’une journée de sensibilisation sur la santé mère-enfant et les violences basées sur le genre (VBG).

Elle a expliqué les conséquences des VBG et invité les hommes à proscrire les violences faites aux femmes en les aidant dans leurs différentes tâches quotidiennes.

Le sous-préfet Kambo Bi Tapé et la sage-femme major du centre de santé urbain de Koumbala, N’Tanon Justine, ont salué l’initiative de l’ONG Tchele Woye qui cadre, selon eux, avec les priorités et missions du gouvernement auprès des populations.

Depuis mercredi 8 juin, l’ONG Tchele Woye a démarré une tournée de sensibilisation sur la santé mère-enfant et les violences basées sur le genre dans la sous-préfecture de Koumbala.

Elle bénéficie de l’appui technique et financier de SpeakupAfrica, de la fondation Chanel et du Fonds mondial contre le Sida, la tuberculose et le paludisme dans le cadre du projet global “Voix essentielles”.

(AIP)

ki/eaa/kp